Naples arrive sur Nicolas Pépé (Lille)

Naples arrive sur Nicolas Pépé (Lille)©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le lundi 15 juillet 2019 à 23h55

Selon Sky Sport Italia, Naples se pencherait sur le cas de l'attaquant lillois Nicolas Pépé. Le club du président Aurelio De Laurentiis pourrait transmettre une offre pour l'international ivoirien.

En cas d'échec des négociations pour le transfert de James Rodriguez (28 ans, Real Madrid), qui resterait la priorité des priorités, Naples se pencherait notamment sur le cas de l'attaquant international ivoirien Nicolas Pépé (24 ans, Lille). Sous contrat jusqu'en juin 2022 avec les Dogues, l'ancien joueur d'Angers figurerait sur la short-list des vice-champions d'Italie. Compte tenu de la concurrence (Liverpool ? Bayern ? Arsenal ? Inter ?) et des tarifs en vigueur (de l'ordre de 80 M€), l'affaire s'annoncerait des plus compliquées, mais l'écurie du président Aurelio De Laurentiis disposerait d'un atout en la personne d'Adam Ounas (22 ans). En effet, l'ex-sociétaire de Bordeaux ne laisserait pas insensible les dirigeants lillois, et le Napoli pourrait essayer de l'inclure dans une éventuelle transaction au sujet du natif de Mantes-la-Jolie.

Pépé attend Paris mais... 

Aujourd'hui, Nicolas Pépé serait dans l'attente d'une offre du Paris Saint-Germain, mais celle-ci pourrait ne jamais arriver. Et ceci malgré les dernières déclarations de son conseiller : « Nicolas est ouvert à tout, a indiqué vendredi Samir Khiat sur le plateau de La Chaîne L'Equipe. L'objectif est de le faire signer au bon endroit. Le PSG est une possibilité. Vous dire le 12 juillet qu'il signera à Paris, je ne peux pas. Ce serait vous mentir. Aujourd'hui, il faut que toutes les parties s'y retrouvent. Que ce soit le LOSC, le club acheteur et nous. Il y a des échanges et des discussions. (...) Il est sollicité par bon nombre de clubs. Pour lui, le plus important est d'être désiré et d'aller dans le bon club, celui dans lequel il va jouer et continuer sa progression ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.