Milan : Ibrahimovic a tranché

Milan : Ibrahimovic a tranché©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 20 décembre 2019 à 13h03

L'ancien attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic aurait choisi de poursuivre sa carrière à Milan ou de prendre sa retraite d'après la presse italienne.

Le feuilleton Ibrahimovic continue à alimenter la rubrique des transferts. Alors qu'il est libre de tout engagement, l'attaquant suédois n'a toujours pas décidé où il allait poursuivre sa carrière. Et l'hypothèse qu'il étire son parcours professionnel n'est d'ailleurs même plus sûre. Comme indiqué il y a quelques jours, l'option qui consiste à raccrocher les crampons est sérieusement envisagée par l'ancien buteur du PSG. Et pour cause ; il douterait de sa capacité à être encore performant dans un grand championnat européen.

Le Corriere dello Sport révèle dans son édition de vendredi que c'est pour cette raison qu'Ibra tarde à dire oui à l'AC Milan. L' « excuse » relative au montant du salaire et de la durée de contrat ne serait qu'un moyen de gagner du temps afin de de continuer à réfléchir à la voie à prendre. Le Suédois ne veut surtout pas se presser, et constater ensuite avoir pris la mauvaise décision. Avec l'égo qui est le sien, il ne veut pas montrer qu'un challenge, quel qu'il soit, est de nature à l'intimider. Mais, il accepterait encore moins les critiques et les moqueries par rapport à son âge si jamais sa deuxième expérience au sein de l'équipe lombarde se révèle être un flop. Et s'il décide de dire oui, c'est uniquement en raison de l'affection qu'il porte aux Rossonerri.

Ibrahimovic cogite, Milan s'impatiente

Ibrahimovic est donc en pleine réflexion, et des proches affirment qu'il n'a même jamais été aussi indécis. Un jour il est d'attaque pour rejouer et entamer une nouvelle aventure. Et un autre il se montre réticent, comme conscient qu'il ne peut être performant éternellement et qu'à 38 ans il serait peut-être temps de raccrocher les crampons. En somme, il est dans le flou total et cela n'arrange certainement pas les affaires des dirigeants milanais. Ces derniers commenceraient à sérieusement impatienter. En cas de statu quo, une rupture des négociations dans les prochains jours n'est pas du tout à exclure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.