Massimiliano Allegri (Juventus) donne les raisons d'un départ surprise

Massimiliano Allegri (Juventus) donne les raisons d'un départ surprise©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le samedi 18 mai 2019 à 17h10

Présent ce samedi en conférence de presse, Massimiliano Allegri a expliqué que la Juventus Turin avait décidé de ne pas le conserver comme entraîneur la saison prochaine. Il ne s'agit pas de son choix.



Malgré un engagement courant jusqu'en juin 2020 avec la Juventus Turin, Massimiliano Allegri va faire ses valises au terme la saison. Présent ce samedi en conférence de presse, l'ancien coach du Milan AC est revenu sur les conditions de ce départ surprise. « Le moment était venu de se séparer de la meilleure des façons, a indiqué le technicien italien. On a parlé, on a discuté. Chacun a donné son avis sur le futur et sur ce qu'il faut pour la Juve. Le club a jugé que le mieux était que je ne sois plus l'entraîneur. Je vis ce moment avec sérénité. Dans la vie professionnelle, il y a des moments où on se sépare, c'est physiologique. »

Agnelli : « L'avenir dira si ça a été le bon choix »

« Après la défaite contre l'Ajax (ndlr : en quarts de finale de la Ligue des Champions), je pensais sincèrement continuer avec Max, a expliqué, de son coté, le président Andrea Agnelli. Ça été difficile de comprendre ensemble que c'était le bon moment pour conclure un des cycles les plus extraordinaires de l'histoire de la Juve. En tant que dirigeant d'entreprise, il faut savoir prendre les décisions au bon moment. L'avenir dira si ça a été le bon choix. Nous sommes tous utiles, personne n'est indispensable. L'histoire du club est toujours plus grande que l'histoire de n'importe quelle individualité. »

Allegri : « Peut-être qu'une pause me ferait du bien »

Alors que les noms de Maurizio Sarri (Chelsea), Simone Inzaghi (Lazio), Mauricio Pochettino (Tottenham) sont notamment évoqués pour prendre la suite, Massimiliano Allegri pourrait prendre une année sabbatique. « Je ne sais rien. On verra. Peut-être qu'une pause me ferait du bien. Mais peut-être que dès le 15 juillet, j'aurai envie de reprendre. Ça va dépendre de moi, de ce qui se passe. Je dois évaluer les choses que l'on me proposera. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.