L1 - Nice : Mario Balotelli de retour vers l'un des deux clubs de Milan ?

L1 - Nice : Mario Balotelli de retour vers l'un des deux clubs de Milan ?©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 19 février 2018 à 15h20

Les deux clubs de Milan seraient sur les rangs pour rapatrier Mario Balotelli en Italie, d'après The Sun. L'attaquant niçois serait favorable à un départ de la L1 suite aux accusations d'incidents racistes portés lors du match à Dijon (3-2).

Mario Balotelli pourrait bien faire son retour en Italie la saison prochaine. D'après The Sun, les deux clubs de Milan auraient un œil sur la situation de l'attaquant de Nice, qui a confirmé son retour au premier plan cette saison (21 buts en 27 apparitions toutes compétitions confondues). L'ancien de Manchester City ou de Liverpool serait favorable à un retour au pays, selon le tabloïd britannique, surtout depuis l'épisode à Dijon. Pour rappel, il avait été sanctionné d'un avertissement par l'arbitre Nicolas Rainville, qui avait perçu les gestes de Balotelli vers la tribune de Gaston-Gérard comme une provocation, alors que l'international italien (33 sélections) assurait avoir répondu à des insultes et/ou cris racistes. Ce que l'officiel assure ne pas avoir entendu dans un communiqué publié la semaine passée par le syndicat des arbitres. Agé de 27 ans, le natif de Palerme est en fin de contrat avec les Aiglons à l'issue de la saison.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - L1 - Nice : Mario Balotelli de retour vers l'un des deux clubs de Milan ?
  • il n'a que quelques kilomètres a faire ..pas bien long s'il prend le chemin des migrants .....

  • Que Mario veuille trouver un club italien à la mesure de son talent oui, mais qu'on prenne pour raison l'incident, s'il est avéré, de Dijon, est un faux problème, dans la mesure où le joueur a déjà été victime d'insultes racistes dans son propre pays.