Pour quitter Paris, Neymar a peut-être trouvé une parade

Pour quitter Paris, Neymar a peut-être trouvé une parade©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mercredi 04 septembre 2019 à 09h00

D'après le Mundo Deportivo, les avocats de Neymar planchent déjà sur l'été 2020 pour trouver un moyen de rejoindre Barcelone. L'une des solutions pourrait bien être l'article 17 du règlement de la FIFA sur les transferts qui pourrait lui permettre de rompre son contrat.

Le Mercato estival 2019 vient à peine de refermer ses portes et de mettre un terme à deux mois de poker-menteur que le feuilleton Neymar est de nouveau réouvert. Malgré le transfert avorté cet été, le Barça ne désespère pas à faire revenir son ancien protégé et en Catalogne, on croit dur comme fer que l'été 2020 sera plus propice à un retour que le marché des transferts qui vient de se terminer. Pourquoi une telle confiance alors que le club a manqué de liquidité cet été ? D'après le Mundo Deportivo, les avocats de Neymar sont déjà en train de trouver un moyen de rejoindre les Blaugrana sans que le PSG n'ait vraiment son mot à dire. Et l'une de ces solutions pourrait bien se trouver dans les textes de la FIFA selon le quotidien catalan. En prenant exemple sur les précédents Andy Webster et Matuzalem, le clan du Brésilien veut s'appuyer sur l'article 17 du règlement de l'instance sur le statut et le transfert de joueur. Mais que dit cet article ?

Neymar estimé à 170 millions d'euros par la FIFA ?

Depuis 2001, un joueur peut résilier unilatéralement son contrat avec le club, sans raison apparente et sans que le club acheteur ne soit sanctionné. Après trois ans dans le même club et sans avoir renouvelé le contrat initial, un joueur peut informer son club de son désir de mettre fin au contrat dans les quinze jours après le dernier match officiel du PSG en l'occurrence. Une fois la demande de résiliation communiquée au club, ce serait la chambre des litiges de la FIFA qui déterminerait le montant que Neymar devrait verser à son ancien employeur. Le prix serait basé sur le montant de son transfert en 2017, l'amortissement fait par le club de la Capitale et différentes variantes. D'après le média catalan, ce serait alors une somme de 170 millions d'euros qui serait demandée au n°10 parisien. Un montant qui pourrait augmenter ou baisser selon la décision du TAS si le PSG fait appel. Ce montage financier n'est que le premier d'une longue liste qui risque de voir le jour d'ici le prochain Mercato estival en juin 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.