Nancy : Pour Lenglet, Séville refuse de payer

Nancy : Pour Lenglet, Séville refuse de payer©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 17 septembre 2019 à 17h05

Alors que Nancy a obtenu gain de cause auprès de la FIFA, pour le transfert de Clément Lenglet au FC Séville, le club espagnol a fait appel au TAS ce mardi.



Le FC Séville ne lâche pas le morceau. Le club andalou a fait appel devant le Tribunal Arbitral du Sport mardi de la décision de la FIFA de le condamner à verser 3,7 millions d'euros à Nancy. Une somme qui correspond au pourcentage sur la plus-value à la revente négocié au moment du transfert de Clément Lenglet de l'ASNL, son club formateur, à Séville en janvier 2017. Le défenseur international français (24 ans, 2 sélections) a depuis été vendu au FC Barcelone à l'été contre 35 millions d'euros, soit le montant de sa clause libératoire.

Lenglet comme Neymar

Mais les dirigeants sévillans estiment que c'est Lenglet qui a racheté lui-même son contrat, via cette fameuse clause libératoire, que les joueurs payent eux-mêmes auprès de la Fédération espagnole selon le règlement local (cf. Neymar lors de son transfert au PSG). Le transfert n'ayant pas été négocié entre les deux clubs, la clause concernant le pourcentage à la revente devient caduque, d'après l'interprétation du FC Séville. Dans un cas similaire en 2008 avec Seydou Keita, arrivé de Lens pour ensuite partir au Barça, le club andalou avait obtenu gain de cause après son appel devant le TAS.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.