Malgré la défaite, le Real ne fera pas de folies

Malgré la défaite, le Real ne fera pas de folies©Media365

Rédaction , publié le jeudi 16 août 2018 à 09h40

Le Real Madrid a été logiquement battu face à l'un de ses plus grands rivaux en Supercoupe d'Europe. Pour autant, la Casa Blanca n'agitera pas la fin de Mercato.

Les dernières saisons avaient déjà démontré que le Real Madrid n'était plus tout à fait celui qu'il était lors de la première décennie de ce millénaire sur le marché des transferts. Ses résultats récents ont prouvé que le changement de philosophie se justifiait. Mais la Casa Blanca n'avait jamais été confronté à un été aussi délicat que celui qu'elle traverse actuellement. Les départs de Zinedine Zidane et Cristiano Ronaldo ont remis la politique madrilène en question, et la défaite subie mercredi soir par le triple champion d'Europe en titre face à l'Atlético de Madrid en Supercoupe (4-2) a encore accentué les doutes.

Lopetegui, priorité à la Liga

Malgré tout, la direction des Merengue ne devrait pas s'affoler beaucoup plus d'ici le 31 août. « Je ne crois pas que la politique décidée par la club change en fonction du fait d'avoir gagné ou pas ce match, a d'ailleurs confié Julen Lopetegui, successeur de ZZ, à Movistar. Nous devons bien nous préparer, relever la tête, recharger nos batteries et savoir que la compétition la plus importante de la saison, qui est pour moi la Liga, commence dimanche ». Comme si, déjà, le coach espagnol avait compris qu'il n'avait peut-être pas la profondeur d'effectif pour jouer sur deux tableaux.

Un effectif encore moins profond que la saison dernière

La saison dernière, le Real avait quasiment fait une croix définitive sur la Liga à la mi-saison. Et puisque le départ de sa superstar portugaise, couplé aux prêts de Mateo Kovacic et Theo Hernandez, ont encore fragilisé la profondeur de l'effectif, Lopetegui va probablement devoir faire des choix au plus vite. Surtout que l'avenir de Luka Modric n'est pas encore certain, même si la réunion entre le Croate et son président, Florentino Pérez, a calmé le jeu. Les Madrilènes pourront souffler un grand coup dimanche, date de la fermeture du Mercato en Italie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.