Liga - Real Madrid / Julen Lopetegui : " Hier, cela a été le jour le plus triste de ma vie  "

Liga - Real Madrid / Julen Lopetegui : " Hier, cela a été le jour le plus triste de ma vie  "©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le jeudi 14 juin 2018 à 19h55

Après avoir été écarté de son poste de sélectionneur de la Roja, Julen Lopetegui a officiellement été présenté comme nouvel entraîneur du Real Madrid. Le technicien espagnol connaît une période agitée.

Fraîchement démis de ses fonctions de sélectionneur de l'équipe d'Espagne (Fernando Hierro va assurer sa succession lors du Mondial russe), Julen Lopetegui a officiellement été présenté comme entraîneur du Real Madrid ce jeudi. L'ancien coach du FC Porto a connu un ascenseur émotionnel improbable en l'espace de quelques heures. « Hier (mercredi), cela a été le jour le plus triste de ma vie depuis le décès de ma mère, explique le successeur de Zinédine Zidane à la tête des coéquipiers de Cristiano Ronaldo.  Aujourd'hui, c'est le plus beau jour de ma vie. Je sais dans quel club je suis. Les attentes sont maximales, nous allons donc tout faire pour être à la hauteur de l'histoire du club. » Accusé d'avoir prévenu trop tard sa direction, le natif d'Asteasu donne sa version des faits. « Le premier qui a su, c'était Rubiales (ndlr : le président de la Fédération espagnole). (...) Nous avons travaillé de façon honnête. Quand les joueurs ont su, nous avons eu notre meilleure séance d'entrainement de la semaine. Cela ne posait aucun problème. Aurais-je été viré si j'avais signé pour un autre club que le Real Madrid ? C'est une bonne question.  Je vis avec les valeurs du Real Madrid, la loyauté est incroyablement importante pour moi. »

Pérez : « Nous voulions présenter Julen après la Coupe du Monde et la victoire de la Roja »


Présent aux côtés de son nouvel entraîneur, le président Florentino Pérez regrette aussi la décision des responsables ibériques.  « Nous voulions présenter Julen après la Coupe du Monde et la victoire de la Roja. C'est une première sans précédent dans l'histoire du football qu'un sélectionneur ayant un accord avec un club soit accusé de déloyauté envers la sélection. Rubiales a donné une réponse injuste concernant cette affaire. D'autres entraîneurs se sont retrouvés dans cette situation par le passé, mais ces clubs n'étaient pas le Real Madrid. Nous avons rendu cet accord public comme acte de transparence et pour éviter les fuites pendant le Mondial. Julen aurait pu être sur le banc de l'équipe nationale demain. Il n'y avait aucune raison contraire à cela. Nous sommes parvenus à un accord très rapidement, en quelques heures, et nous voulions faire preuve de transparence, pour éviter toutes rumeurs ou spéculations. La réaction a été injuste, sans précédent et pleine d'ego. Le plus important pour nous est de rester unis et de continuer à être le club le plus aimé du monde, le Real Madrid a été injustement attaqué. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU