Griezmann au Barça ? Le coup de froid de Bartomeu

Griezmann au Barça ? Le coup de froid de Bartomeu©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 17 juin 2019 à 14h45

Le FC Barcelone tente encore d'entretenir le suspense. Alors que tout porte à croire que le club catalan s'apprête à boucler le transfert d'Antoine Griezmann, son président, Josep Maria Bartomeu, a choisi de nier.

« Nous avons toujours dit que nous n'avions pas parlé, a expliqué le dirigeant sur RAC-1. Il n'y a rien. Nous verrons comment le marché évoluera dans les prochains jours et prochaines semaines. » Une manière, peut-être, d'affirmer que le Barça ne bougera pas le petit doigt avant le 1er juillet prochain, date à laquelle la clause libératoire du joueur chutera de 200 à 120 millions d'euros.

Déjà confirmé... par l'Atlético

« Nous faisons une gestion lente et sûre, a-t-il aussi précisé. Nous avons encore les mois de juin, juillet et août pour cela. Il y aura des départs et des arrivées ». Si elle va alimenter l'incertitude, la déclaration ne signifie pas l'échec du transfert. Il y a quelques jours, le directeur général de l'Atlético, Miguel Angel Gil Marin, l'a confirmé. « Nous savons depuis mars où va signer Griezmann, a-t-il déclaré sur la chaîne espagnole Toros. C'est très clair. A Barcelone. » Après le rassemblement de l'équipe de France, l'attaquant avait aussi assuré « savoir où il souhaitait aller ».

Joao Felix pour le remplacer

L'activité de l'Atlético ne laisse pas beaucoup de place au doute non plus. Ce lundi, Record a dévoilé que le club madrilène était proche de conclure le transfert de Joao Felix, attaquant du Benfica dont le profil correspond à celui de « Grizi ». Pour cela, il s'apprêterait à régler la clause libératoire de l'international portugais, établie à 120 millions d'euros... Soit le montant qu'il récoltera après le départ de son meilleur joueur. De la part du FC Barcelone, donc ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.