Dans la tourmente, Sergio Ramos lâche ses vérités

Dans la tourmente, Sergio Ramos lâche ses vérités©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le lundi 11 mars 2019 à 14h10

Dans l'œil du cyclone depuis l'élimination du Real Madrid en Ligue des Champions, Sergio Ramos a utilisé les réseaux sociaux pour sortir du silence. Le capitaine madrilène évoque notamment l'avenir de Santiago Solari et son embrouille avec Marcelo.

Le Real Madrid vit des heures sombres depuis deux semaines. Éliminés de la Copa del Rey, de la Ligue des Champions et distancés dans le même temps en Liga, les Merengue connaissent une saison particulièrement compliquée. Les départs de Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo se font cruellement sentir et l'état de grâce de Santiago Solari est terminé depuis longtemps. Le technicien argentin, malgré la signature d'un contrat jusqu'en 2021, est plus que jamais sur la sellette après la déroute européenne de la semaine passée contre l'Ajax Amsterdam. A la crise sportive s'est ajoutée une crise institutionnelle avec notamment une altercation entre Sergio Ramos et Florentino Pérez. Les deux hommes sont dans le viseur des supporters qui les jugent coupables de l'élimination en huitièmes de finale de la C1.

Ramos : « Mon carton a été une erreur »

Le capitaine est d'ailleurs pointé du doigt pour avoir sciemment écopé d'un carton jaune afin d'être suspendu pour le match retour contre le club néerlandais. Et ainsi être tranquille pour les quarts. Fortement critiqué, l'international espagnol est sorti du silence sur les réseaux sociaux. Une explication longue de 10 tweets dans lesquels il balaie tous les sujets. « Les joueurs sont les principaux responsables et moi, en tant que capitaine, je le suis davantage. Mon carton jaune reçu à Amsterdam a-t-il été une erreur ? Ça été une erreur de A à Z et je l'assume à 200%. » Concernant l'altercation avec Pérez, l'ancien Sévillan ne confirme pas mais son sous-entendu est lourd de sens. « Me suis-je disputé avec le président ? Les choses qui se passent dans le vestiaire doivent se régler et se résoudre dans le vestiaire. Il n'y a aucun problème, mais un intérêt commun : le Real Madrid. »

Ramos : « Le Real restera toujours le Real »

S'il avoue avoir eu quelques mots avec un Marcelo qu'il considère « comme un frère », Sergio Ramos n'en oublie pas sa position de capitaine et appelle ses partenaires et tout un club à la révolte. « Si nous n'avons pas eu de succès, la défaite ne vas pas nous arrêter. Nous sommes obligés à continuer de travailler et à progresser. (...) Aucun nom ne fait la légende de ce club, mais tous ces noms écrivent ensemble l'histoire. » Une histoire dont ne fera plus partie Santiago Solari. Alors que Zinédine Zidane a accepté de faire son grand retour, Ramos n'a pas voulu lâcher le successeur de Julen Lopetegui. « Qu'est-ce qu'il se passe avec l'entraîneur ? C'est une décision qui ne nous appartient pas et pour laquelle nous n'interférons pas. Nous avons un énorme respect pour sa fonction et nous soutenons toujours l'entraîneur du Real Madrid. » Jusqu'au prochain...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.