Cet été, le Barça voulait plumer les Colchoneros

Cet été, le Barça voulait plumer les Colchoneros©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mardi 19 septembre 2017 à 09h55

Aussi fou que cela puisse paraître, le marché des transferts aurait pu être encore plus frénétique qu'il ne l'a été. Et un autre Français aurait pu y être impliqué, à savoir Antoine Griezmann.

Selon l'émission El Transistor diffusée sur Onda Cero, le FC Barcelone a bien transmis une offre ronflante à l'Atlético de Madrid, qui aurait pu faire de l'attaquant des Bleus le troisième joueur le plus cher de l'histoire. Mais le média espagnol affirme aussi que les Blaugrana ont tenté d'arracher l'un de ses coéquipiers, Saul Niguez. Mais à chaque fois, les Catalans se sont heurtés aux nouvelles clauses libératoires des joueurs.

Pour Griezmann, l'Atlético a réclamé une nouvelle clause

Ces intérêts n'ont rien de surprenant. Après le départ de Neymar, Griezmann a régulièrement été cité parmi les potentiels renforts, et la saison réussie par Saul a forcément attiré l'œil du mastodonte de Liga. Les faits, eux, sont plus étonnants. El Transistor affirme en effet que le Barça a transmis une offre de 140 millions d'euros pour convaincre les Colchoneros et s'offrir le buteur de Mâcon, mais ils ont finalement été repoussés par la nouvelle clause libératoire du joueur instaurée lors de sa prolongation de contrat, et fixée à 200 millions d'euros.

Finalement, Saul était deux fois plus cher...

Pour Saul ? Rebelote. La direction du Barça était certaine de faire exploser sa clause, avec un chèque de 80 millions d'euros. Mais au cœur d'un Euro U21 qu'il a illuminé, le joueur avait étendu son bail avec l'Atlético jusqu'en 2026, rehaussant ainsi le montant libératoire à... 150 millions d'euros. Un montant que Josep Maria Bartomeu n'a pas souhaité débourser. Et qu'il a finalement réinjecté, en partie, lors du transfert d'Ousmane Dembélé.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU