Bartomeu en remet une couche sur Neymar

Bartomeu en remet une couche sur Neymar©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mardi 05 septembre 2017 à 09h14

Dans une interview accordée à Mundo Deportivo, Josep Maria Bartomeu est revenu sur l'été difficile traversé par le FC Barcelone. Et le président du club n'a toujours pas pris de recul.



Pour éteindre l'incendie, le Barça multiplie les opérations de communication. Face à la grogne des socios, les dirigeants catalans tentent de défendre un été tourmenté. Après la conférence de presse d'Alberto Soler et Robert Fernandez, respectivement secrétaire technique et directeur des sports du club, Josep Maria Bartomeu, président des Blaugrana, a accordé une longue interview à Mundo Deportivo. En adoptant la même conduite que son staff : pour lui, le vice-champion d'Espagne n'a fait aucune erreur. Ou presque.

Neymar est toujours le seul fautif...

En Catalogne, le départ de Neymar n'a toujours pas été digéré. Notamment par les supporters. Et à chaque sortie, les dirigeants du club entretiennent cette amertume. Le quotidien espagnol a demandé au président barcelonais s'il considérait que le Brésilien avait trahi Barcelone. Bartomeu n'a pas répondu directement par l'affirmative. Mais il a laissé filtré une pensée allant dans ce sens. « Il n'a pas agi avec les formes adéquates, a-t-il d'abord lancé. Si un joueur veut partir, il doit le dire clairement pour qu'on puisse voir comment le gérer. Cela donne du temps pour trouver un remplaçant. Neymar n'a pas offert cette opportunité. Son père et lui ont joué avec l'ambiguïté. »

... même pour l'échec Coutinho

Une nouvelle fois, le Barça invoque un départ précipité de Neymar pour justifier un Mercato décevant, au cours duquel le dossier prioritaire, à savoir le transfert de Philippe Coutinho, n'a pas été bouclé. « Peut-être qu'il était nécessaire de s'offrir un joueur de plus correspondant parfaitement au modèle, mais face à ces prix et à cette inflation, nous avons décidé d'interrompre les négociations, a-t-il assuré, avant de certifier que Liverpool avait bel et bien réclamé 200 millions d'euros. Désormais, nous allons patienter quelques mois jusqu'à la fenêtre hivernale et voir ce qu'il manque, avant d'effectuer les retouches ». Le Barça reviendra donc très probablement à la charge.

(Quasiment) pas d'autocritique

Secoué de toutes parts, et même menacé par une motion de censure, Bartomeu campe sur ses positions. Sans faire le moindre mea culpa. Au moment d'établir son autocritique, le dirigeant catalan s'est contenté de rejeter, à nouveau, la faute sur Neymar. Et d'évoquer, aussi, un autre échec, mineur celui-ci, du Mercato Blaugrana. « Notre première erreur a été de croire sur parole Neymar et son père quand ils nous disaient qu'il resterait. Et puis, la planification des joueurs sur le départ ne s'est pas déroulée comme nous le souhaitions », a-t-il estimé. Comme si, soudainement, André Gomes et Arda Turan étaient devenus les nouveaux boucs émissaires.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU