MLS - Impact Montréal / Saphir Taïder : " Un défi que j'ai envie de relever "

MLS - Impact Montréal / Saphir Taïder : " Un défi que j'ai envie de relever "©Media365
A lire aussi

Mathieu Lemée, publié le mardi 23 janvier 2018 à 17h10

L'international algérien et nouveau joueur désigné de l'Impact Montréal Saphir Taïder a été officiellement présenté aux médias au cours d'une conférence de presse lundi après-midi. Compte-rendu.

Annoncé par France Football et confirmé à demi-mots par le directeur technique de l'Impact Adam Braz lors de la séance du Superdraft le weekend dernier, la venue de Saphir Taïder a été officialisée lundi alors que le milieu relayeur algérien a répondu aux questions des journalistes au centre Nutrilait (nom du centre d'entraînement du club montréalais) en compagnie de l'entraîneur Rémi Garde, qui n'a pas tari d'éloges à son endroit. « Comme c'est souvent le cas avec les joueurs provenant des pays du Maghreb, il possède de très bonnes qualités techniques, a admis l'ex-entraîneur lyonnais. Le fait qu'il ait joué pendant si longtemps en première division italienne explique aussi ses connaissances tactiques au-dessus de la moyenne. Physiquement, je crois qu'il sera en mesure de relever le défi physique de la MLS. »Recherchant un contrat à long terme, Taïder a signé trois ans plus une année d'option avec l'Impact. Bien que son salaire n'ait pas été dévoilé, il est devenu le second joueur désigné du club. « Ce qui m'a donné envie de venir ici, a révélé le Fennec, c'est le coach et les discussions que j'ai pu avoir avec lui. On a parlé exclusivement de sport et de foot, c'est primordial. J'ai aussi été charmé par son projet de jeu et sa façon de voir le football qui est la même que la mienne. Si je suis là aujourd'hui, c'est en grande partie grâce au coach. »Sept ans d'expérience en Serie ALe fait que Montréal soit une ville francophone a également pesé dans la balance puisque sa famille va accompagner Saphir Taïder dans l'aventure : « Je savais qu'on parlait français dans cette ville, et ça a joué dans mon choix. Je sais qu'il y a aussi une grande communauté algérienne qui y habite. » « J'ai 25 ans, j'aurais pu rester en Europe. Je suis venu pour gagner des trophées. Je n'ai pas eu la chance de le faire jusqu'à maintenant. Alors, je viens ici pour gagner. Pas pour me dire que tout va bien et que j'ai tout ce que je veux. Je viens ici parce que j'ai envie de gagner le championnat », a ajouté Taïder, sans doute inspiré par le passage de l'ivoirien Didier Drogba à Montréal.Malgré son jeune âge, Saphir Taïder est fort de sept années d'expérience en Serie A italienne avec la Juventus, l'Inter Milan, Sassuolo et récemment le FC Bologne, club qui est la propriété de Joey Saputo, également propriétaire de l'Impact. Son arrivée dans le onze montréalais, suite au retour de Blerim Dzemaili à Bologne, ne constitue cependant pas un échange, les deux joueurs n'ayant pas le même profil. « Taïder est un milieu relayeur solide, a précisé Rémi Garde, actif dans les trois phases du jeu et capable d'évoluer à différentes positions et dans différents systèmes. Je suis certain qu'il a tous les atouts pour devenir l'un des meilleurs joueurs de la MLS. » L'ancien joueur de Grenoble a cependant révélé qu'il avait parlé à Dzemaili avant de venir à Montréal afin de tâter le pouls : « Blerim aimait beaucoup Montréal et a pris du plaisir durant son passage ici. Au sujet de la MLS, il m'a dit que c'était beaucoup moins tactique qu'en Italie et que si j'étais bien physiquement et que je travaillais fort, j'allais y prendre du plaisir. »Le 8 de Patrice BernierLa recrue portera le n° 8 avec l'Impact, numéro qui fut porté jusqu'à sa récente retraite par l'ex-capitaine et star locale Patrice Bernier. Ce dernier était d'ailleurs présent à la conférence pour lui donner son nouveau maillot floqué de son numéro. L'international algérien ne semble toutefois pas avoir peur de la pression que cela représente. « Venir jouer ici est un choix réfléchi, a-t-il exprimé sans détour. Je pense que la MLS est un championnat qui est en train de grandir très vite. C'est bien structuré, les terrains sont de bonne qualité. De nos jours, le football n'a plus de frontières. C'est un défi que j'ai envie de relever. »« Le défi de la MLS évolue pour les joueurs européens. Autrefois, il était plus facile de convaincre les joueurs vieillissants ou en fin de carrière de venir y jouer. Maintenant, la MLS progresse rapidement et les jeunes joueurs de 25 ou 26 ans, incluant ceux évoluant en Europe, y voient une occasion de découvrir une nouvelle ligue en progression et un nouveau challenge », a conclu Rémi Garde avant de présenter également les autres nouveaux arrivants, dont les Franco-Sénégalais Clément Diop et Zakaria Diallo. Le camp d'entraînement du club commencera ce mardi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.