Ibrahimovic, Maradona... André-Pierre Gignac heureux avec les Tigres

Ibrahimovic, Maradona... André-Pierre Gignac heureux avec les Tigres©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le samedi 20 avril 2019 à 15h35

Dans un long entretien accordé à L'Equipe Magazine, l'attaquant international français André-Pierre Gignac, 33 ans, se dit pleinement heureux avec les Tigres de Monterrey.

Sous contrat juin 2021 avec les Tigres (+ une année supplémentaire en option), l'attaquant international français André-Pierre Gignac, 33 ans, n'est pas pressé de faire ses valises, lui qui s'est imposé comme une des principales têtes d'affiche du championnat mexicain. « Tant que je pourrai jouer et que je voudrai jouer, j'espère le faire avec les Tigres, a expliqué le Tricolore dans un long entretien accordé à L'Equipe Magazine. C'est moi qui sifflerai la fin ! C'est histoire me résume bien. Je suis un garçon fidèle. J'ai passé cinq ans à Lorient avec mon club formateur, trois à Toulouse, cinq à Marseille et maintenant presque quatre aux Tigres. Je m'identifie vite aux couleurs. Mes choix sont réfléchis, et je les assume jusqu'au bout. Quand je me sens bien, je reste, sauf si c'est pour donner un plus à ma carrière. »

Attiré par l'Argentine, le Brésil ou les States

Depuis son arrivée au Mexique, le natif de Martigues a eu des opportunités, lui qui pourrait être attiré par « l'Argentine, le Brésil ou les Etats-Unis », mais cela n'a pas été suffisant pour le pousser à faire ses valises. « Boca Juniors m'a contacté, raconte APG. Jamais, dans ma vie, je n'aurai pu imaginer que le club de Maradona, ou de Riquelme, m'appellerait. Boca, c'est la Bombonera ! Qu'ils se soient intéressés à moi, c'est une énorme fierté. Derrière, j'ai eu également Flamengo, un des clubs avec le plus de supporters au monde, le Maracana. Hé ho... on parle de clubs mythiques ! ».

Quand les Galaxy veulent associer « APG » et Ibrahimovic

Mais André-Pierre Gignac a « vraiment tout pour être heureux à Monterrey ». A tel point que l'ancien joueur de Lorient, de Toulouse et de Marseille a aussi repoussé la possibilité d'évoluer aux côtés d'un certain Zlatan Ibrahimovic. « Romain Alessandrini, mon ancien coéquipier à l'OM qui joue aujourd'hui au Los Angeles Galaxy, m'appelle. Il me dit : « Dédé, mon directeur sportif veut te parler ». C'était il y a deux ans. Je lui ai dit d'appeler directement mes dirigeants. Sans leur accord, je ne parlerai avec personne. Comme j'avais une clause de départ (autour de 25 M€), les Galaxy sont quand même venus à Monterrey. Ils avaient en tête de me faire venir juste avant Ibra pour préparer son arrivée et ensuite de nous associer devant. C'était un beau duo quand même ! Là-bas, il y a une telle population d'immigrés mexicains que j'étais un gros coup pour eux. Mais je n'ai pas réfléchi longtemps. Et si j'étais parti des Tigres, j'aurais été plus attiré par Boca ou Flamengo. Là-bas, il y avait aussi la passion et la vie. En fait, le foot, c'est ça pour moi : la passion, la compétition, la vie et une belle aventure. Pour tout ça, les Tigres restent le meilleur compromis dans le plus grand Championnat du continent et dans une ville qui se développe de folie. Il faut le vivre pour comprendre. À tous les niveaux, Monterrey est une ville de dingue ! »


Vos réactions doivent respecter nos CGU.