Chongo reste au TP Mazembe, les doutes aussi

Chongo reste au TP Mazembe, les doutes aussi©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 08 juin 2020 à 17h40

La direction du TP Mazembe et Kabaso Chongo ont pris la parole ce lundi pour assurer que le défenseur zambien était bien lié au club jusqu'en 2023. Explications.

Le TP Mazembe et Kabaso Chongo se sont exprimés ce lundi pour mettre fin à l'imbroglio autour de la durée du contrat du défenseur zambien. Dans un communiqué posté sur tpmazembe.com après une entrevue entre le joueur et le président Moïse Katumbi, le club lushois assure « que le contrat de Kabaso Chongo court jusqu'en septembre 2023. » Les Corbeaux s'inscrivent ainsi en faux contre les « informations relayées par les médias laissant penser que le contrat [en question] arrivait à son terme ». « Le club a toute confiance en son joueur et compte notamment sur lui pour bâtir une équipe performante pour les saisons à venir. Le TP Mazembe reste ouvert aux envies de départ du joueur et prêt à le libérer au cas où tout club se mettrait d'accord avec les deux parties : TP Mazembe et Kabaso Chongo », peut-on encore y lire. En présence de son compatriote Rainford Kalaba, Kabaso Chongo a ensuite pris la parole sur les réseaux sociaux du club, afin de rassurer les supporters.

Une mystérieuse prolongation

« L'international zambien s'est (...) adressé à toute la famille du TPM pour traduire son attachement et présenter ses excuses pour tout ce qui s'est raconté dans les médias. Il reste joueur du TPM avec lequel il est lié jusqu'en septembre 2023 », conclut le communiqué du club. Ce revirement de situation met (au moins provisoirement) fin à tout risque de nouveau contentieux devant la FIFA. Deux questions restent néanmoins posées : pourquoi le TP Mazembe n'a-t-il annoncé que deux années de contrat supplémentaires lors de la prolongation de Kabaso Chongo en août 2018 ? Et à quel moment le Chipolopolo a-t-il alors signé ce nouveau bail courant jusqu'en 2023, exhibé ce lundi devant les caméras du club ? Tous les doutes ne sont donc pas levés, n'en déplaise au Tout Puissant Mazembe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.