UNFP : Réponse cinglante à Tebas au sujet de Mbappé

UNFP : Réponse cinglante à Tebas au sujet de Mbappé©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 26 mai 2022 à 23h40

Après la LFP, c'est l'UNFP qui a fustigé à son tour les propos tenus par le président de la Liga, Javier Tebas, concernant la prolongation de Kylian Mbappé au PSG.


Le football français s'unit afin de prendre la défense de Kylian Mbappé. Samedi soir, avant d'inscrire un triplé contre Metz (5-0), l'attaquant du PSG avait officialisé sa prolongation jusqu'en 2025 avec le club de la capitale. Le président de la Liga, Javier Tebas, n'avait vraiment pas apprécié, en qualifiant d' "d'insulte au football " cet accord. Allant jusqu'à pointer un manque de respect du fair-play financier et clamant son intention de porter plainte, Tebas a d'abord reçu la réponse de Vincent Labrune, le président de la LFP, plus tôt dans la journée de ce jeudi.

Tebas, "le plus enragé" lorsqu'il s'agit du PSG

Désormais, il a celle de l'UNFP, qui est elle aussi assez cinglante. Dans un communiqué, l'Union nationale des footballeurs professionnels s'est montrée franche. "Nous pouvons entendre, comprendre la déception des Madrilènes et de leurs compatriotes, même à savoir, surtout dans le monde du football, qu'on ne gagne pas à tous les coups et qu'il est possible 'oui' de dire  'non' au Real Madrid, même pour la troisième fois", a jugée l'UNFP. Puis de poursuivre que "manifester jusqu'à son incompréhension même ne justifie pas que l'on puisse ainsi manquer de respect au joueur, à son club et à tout le football français donc, à moins de remettre en cause la liberté pour un footballeur de signer un contrat avec le club de son choix. L'arrogance des propos tenus, ici ou là, choque et il n'est pas besoin, ici, de répondre à nos amis espagnols qu'ils n'ont guère de leçons à donner au football français en matière de gestion financière, de protectionnisme et d'égalité..".


Le communiqué pointe ensuite "le plus enragé" Javier Tebas qui, "dès qu'il s'agit du PSG, oublie de tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler. Et ses propos offensants, haineux, sans retenue ni fondement jettent sur lui honte et discrédit, notamment au regard de sa fonction". En conclusion, l'UNFP y est allée de sa punchline. "Au cœur des années 70, Jeannette chantait 'Porque te vas ?'. Mais Kylian Mbappé ne partira pas, n'en déplaise au président de la Ligue professionnelle espagnole de football... Alors 'Porque Tebas ?' se demande l'UNFP..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.