OM : McCourt et Longoria font le point sur le recrutement

A lire aussi

Juba Touabi, Media365, publié le mercredi 29 mai 2024 à 09h29

Dans un entretien accordé au Figaro, Pablo Longoria et Frank McCourt, les deux hommes forts de l'Olympique de Marseille, ont donné quelques pistes sur les ambitions phocéennes durant ce marché des transferts estival.

Après avoir rappelé, encore une fois, que la formation phocéenne n'était pas à vendre, l'homme d'affaires américain Franck McCourt, de passage en Provence pour quelques jours, a promis d'injecter des liquidités dans les caisses du club lors des prochains mois. « Ma responsabilité est de faire en sorte que le club soit stable financièrement. J'ai investi plus que 600 M$ dans le club (environ 552 M€, NDLR). Je pense que c'est une vraie preuve de mon engagement. Le club n'a pas de dette. Pour le reste, on est prêt à faire de nouveaux investissements, à injecter de l'argent au capital, afin d'améliorer les chances de victoire et de nous qualifier en Europe tous les ans. Pour y parvenir, il faut continuer à augmenter les revenus. On a eu de bons résultats dans ce domaine, mais ce n'est pas assez », a confié le propriétaire de l'OM.

Longoria veut rapidement trouver le successeur de Gasset

De son côté, Pablo Longoria, le président de la formation marseillaise, a expliqué la nouvelle stratégie du club. « Le budget sera construit différemment, c'est évident. Il faut être responsable. Quand tu es en C1, tu as des revenus beaucoup plus importants, qu'en Ligue Europa, qu'en Ligue Europa Conférence... ou quand tu ne disputes pas l'Europe comme nous, a-t-il déclaré. On doit s'adapter mais on peut faire face à cela plus facilement que par le passé car nous avons grandement développé nos actifs et nous avons la chance de pouvoir compter sur des partenaires engagés. »

L'effectif marseillais va très probablement connaitre beaucoup de changements durant les prochaines semaines. Des départs ne sont pas à exclure à en croire Pablo Longoria : « On doit réduire les coûts opérationnels, notamment la masse salariale. C'est notre responsabilité d'être de bons gestionnaires. Sans oublier le fair-play financier. Sans les moyens de la Ligue des champions, tu dois travailler avec le double d'énergie, d'actions et être malin jusqu'au dernier euro pour mettre en place l'équipe la plus compétitive possible ». Concernant l'identité du nouvel entraîneur, le dirigeant espagnol a confié vouloir régler ce dossier très rapidement. Il n'a pas voulu commenter la rumeur Sergio Conceicao, jugeant cela comme un manque de respect pour le FC Porto.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.