OL : Le club bientôt sous pavillon américain ?

OL : Le club bientôt sous pavillon américain ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 08 juin 2022 à 17h40

Le feuilleton autour de la reprise de l'Olympique Lyonnais avance plus que rapidement. Ce mercredi, L'Equipe informe que l'Américain Foster Gillett serait en pole afin de devenir l'actionnaire majoritaire du club lyonnais. Jean-Michel Aulas, lui, devrait rester président pour quelques années supplémentaires.


L'Olympique Lyonnais devrait passer sous pavillon américain, à en croire les informations de L'Equipe et de RMC Sport. Le quotidien sportif explique ainsi que Foster Gillett serait le mieux placé afin de devenir l'actionnaire majoritaire du club lyonnais en rachetant 40% du capital. Âge de 45 ans l'Américain est le fils de George Gillett, l'ancien propriétaire de Liverpool entre 2007 et octobre 2010. Arrivé en France il y a plusieurs jours afin de négocier directement avec Jean-Michel Aulas, l'investisseur américain se serait mis d'accord avec le président de l'OL dans la semaine.

Une offre de 600 millions

Pour rappel, les 40% du capital correspondent aux parts de Pathé et IDG, en vente depuis le 8 mars dernier et la mise sur le marché de des parts respectives des deux actionnaires (19,36 pour Pathé et 19,85 pour IDG). Si la vente devait se concrétiser, elle offrirait à l'OL une  marge de manœuvre conséquente pour ses futurs investissements, et notamment le prochain mercato estival après une saison de Ligue 1 terminée à une décevante 8ème place par les joueurs de Peter Bosz. D'autres fonds d'investissements, tous américains, sont encore sur les rangs, selon RMC Sport, qui ne place pas Foster Gillett en pole néanmoins.

D'après L'Equipe, l'offre de Gillett serait proche des 600 millions d'euros. Il rachèterait les parts de Pathé et IDG pour plus de 300 millions d'euros selon le quotidien sportif. Jean-Michel Aulas - président de l'OL depuis 1987 - aurait négocié une "période de gouvernance" qui devrait engendrer sa présence à la présidence pour environ trois saisons supplémentaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.