Monaco : Badiashile, c'est 50 millions d'euros

Monaco : Badiashile, c'est 50 millions d'euros©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 26 juillet 2022 à 19h35

Après le départ d'Aurélien Tchouaméni au Real Madrid, l'AS Monaco pourrait réaliser un nouveau coup sur le plan financier avec le cas de Benoît Badiashile. Le défenseur central, ciblé notamment par le FC Séville, a la porte ouverte par ses dirigeants mais ce sera au minimum pour 50 millions d'euros, selon les informations de L'Equipe.


Souvent annoncé partant, Benoît Badiashile est toujours un élément de l'AS Monaco. Toutefois, le défenseur central international Espoirs, qui est sous contrat jusqu'en 2024, pourrait possiblement s'en aller. Celui qui a disputé 28 matchs avec le club princier la saison dernière (pour 1 but) est en effet courtisé par le FC Séville, selon des informations de L'Equipe. Le club espagnol, 4ème du dernier exercice de Liga, qui s'apprête à perdre Jules Koundé dans l'axe de sa défense, a identifié le profil de Badiashile pour intégrer possiblement son effectif.

Séville, Barcelone, Chelsea, Manchester United : du beau monde pour Badiashile

Dans cette optique, le quotidien sportif précise que Monchi, le directeur sportif sévillan, a contacté son homologue monégasque, Paul Mitchell, de façon officielle. Si le natif de Limoges "écoutera la position finale de ses dirigeants, sans se mettre de pression", il n'a visiblement pas que le FC Séville comme prétendant. En effet, le FC Barcelone, qui a prêté Clément Lenglet à Tottenham et devrait se séparer de Samuel Umtiti, serait également sur les rangs, même si Koundé est également annoncé du côté du Camp Nou dans les prochaines heures. Par ailleurs, Chelsea et Manchester United seraient également attentifs au dossier Badiashile.

L'AS Monaco, qui s'est renforcée avec les arrivées de Takumi Minamino, Breel Embolo et Thomas Didillon et a notamment vendu Aurélien Tchouaméni au Real Madrid pour 100 millions d'euros bonus compris, ne se trouve toutefois pas dans une obligation de vendre lors de ce mercato estival. Paul Mitchell aurait fixé un prix important pour de possibles négociations concernant Badiashile : 50 millions d'euros, pas moins. De quoi refroidir les ardeurs des courtisans ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.