Mercato : Axel Disasi affole l'Europe

A lire aussi

Juba Touabi, Media365, publié le vendredi 06 janvier 2023 à 10h02

Le défenseur central de l'AS Monaco Axel Disasi dispose de prestigieux prétendants en ce mois de janvier 2023.

Le club du Rocher va récupérer un joli pactole. Après avoir officiellement cédé Benoît Badiashile à Chelsea pour environ 40 millions d'euros, les Monégasques pourraient perdre un deuxième roc défensif durant les prochains mois.

Axel Disasi, le jeune international français, serait suivi de près par de nombreux clubs européens. Il disposerait d'une très grosse cote en Premier League. Selon les informations du Daily Mail, le joueur de 24 ans serait dans les petits papiers de Manchester United, Tottenham, West Ham ainsi que d'autres formations anglaises dont les noms n'ont pas filtré. La concurrence s'annonce donc très rude dans ce dossier.

Recruté par l'AS Monaco en 2020, contre 13 millions d'euros en provenance du Stade de Reims, Axel Disasi s'est rapidement illustré sous le maillot monégasque. Il est devenu l'un des cadres de l'effectif. Et ses performances en Ligue 1 attirent de nombreux prétendants.

Le Bayern en embuscade

Les clubs anglais ne seraient pas les seuls à avoir activé la piste du défenseur tricolore. Il serait aussi suivi de près par le Bayern Munich. Selon les informations de RMC Sport, la formation bavaroise aurait pris des renseignements au sujet d'Axel Disasi durant les dernières semaines.

Les Munichois n'ont pas l'intention de dégainer durant ce marché des transferts hivernal. Une offensive pourrait avoir lieu en fin de saison dans ce dossier. Les Allemands redoutent plusieurs départs dans le secteur défensif l'été prochain toujours d'après le média français. Alphonso Davies et Matthijs de Ligt pourraient quitter la Bavière.

De son côté, l'AS Monaco ne serait pas contre un départ d'Axel Disasi à la fin de l'exercice sportif en cours. Les Monégasques avaient réclamé 50 millions d'euros au Paris Saint-Germain l'été dernier. Ils pourraient revoir leurs exigences à la hausse dans six mois à cause de la forte concurrence pour le néo-international français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.