La FIFA rejette l'appel de Chelsea

La FIFA rejette l'appel de Chelsea©Media365

Raphaël Brosse, publié le mercredi 08 mai 2019 à 14h40

Ce mercredi, la Commission d'appel de la FIFA a annoncé avoir rejeté l'appel de Chelsea. Le club londonien sera donc bel et bien interdit de recrutement jusqu'en 2020.

Le glas des derniers espoirs vient de sonner pour Chelsea. Le 22 février dernier, les Blues ont écopé d'une interdiction de recrutement pour ne pas avoir pas respecté la réglementation en vigueur concernant les transferts de joueurs mineurs. Les dirigeants londoniens avaient fait appel dans la foulée. La réponse de la commission d'appel de la FIFA est justement tombée ce mercredi, via un communiqué de presse. L'instance internationale y a maintenu la sanction imposée au club de Roman Abramovich, à une petite exception près (voir ci-dessous). Chelsea ne pourra donc pas se renforcer l'été prochain et devra attendre 2020 pour se montrer de nouveau actif sur le marché des transferts.

Voici le communiqué publié ce mercredi par la FIFA :

« La commission de recours de la FIFA a décidé de faire droit, en partie, à l'appel interjeté par le Chelsea FC contre la décision de la commission de discipline de la FIFA d'imposer au club une interdiction d'enregistrement de nouveaux joueurs aux niveaux national et international pour les deux périodes d'inscription complètes et consécutives. Cette interdiction s'appliquait à l'ensemble du club - à l'exception des équipes féminine et de futsal - et n'empêchait pas la libération des joueuses.

En ce qui concerne toutes les équipes masculines, la Commission d'appel de la FIFA a confirmé l'interdiction de l'enregistrement de nouveaux joueurs, tant au niveau national qu'international pour deux périodes d'inscription, à l'exception suivante :

La commission d'appel de la FIFA estime que les actes répréhensibles de Chelsea ont consisté à ne pas respecter l'interdiction de transférer ou de faire enregistrer pour la première fois à l'étranger des joueurs mineurs étrangers. De l'avis du comité, l'interdiction d'enregistrer chaque mineur ne serait pas proportionnée à l'infraction commise.

En conséquence, la commission d'appel de la FIFA a décidé qu'en ce qui concerne les catégories de jeunes, l'interdiction ne couvrirait pas l'enregistrement de joueurs mineurs de moins de 16 ans qui ne relèvent pas de l'art. 19 du Règlement sur le statut et le transfert des joueurs, qui fait référence aux transferts internationaux et aux premiers enregistrements de joueurs étrangers mineurs.

En outre, la commission d'appel de la FIFA a confirmé l'amende de 600 000 francs suisses. La décision de la commission d'appel de la FIFA a été notifiée ce mercredi. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.