Décès d'Emiliano Sala : La stratégie de Cardiff pour ne pas payer Nantes

Décès d'Emiliano Sala : La stratégie de Cardiff pour ne pas payer Nantes©Media365

Rédaction , publié le lundi 25 mars 2019 à 08h55

Cardiff City souhaite appuyer sur divers points-clés lors de sa défense devant la FIFA après la plainte de Nantes dans le dossier du transfert d'Emiliano Sala, selon The Telegraph. Avec comme objectif de ne pas avoir à verser l'indemnité de transfert initialement prévue.

La bataille juridique entre Nantes et Cardiff City se prépare. The Telegraph a ainsi révélé ce dimanche la stratégie du club gallois pour défendre son cas devant la FIFA suite à la plainte des Canaris, qui lui reprochent d'avoir gelé le versement de l'indemnité de transfert prévue pour le transfert d'Emiliano Sala. Sur les 17 millions d'euros, les Bluebirds devaient s'acquitter immédiatement de 7 dans le cadre d'un paiement échelonné sur deux ans. Mais ils ont bloqué la transaction suite à la disparition de l'attaquant argentin dans un accident d'avion, peu après la signature par l'ancien Bordelais d'un contrat jamais homologué par la Premier League.

Cardiff et Nantes devaient trouver un nouvel accord

Cardiff City, qui précise n'avoir rien à voir dans la réservation du vol emprunté par le joueur, s'était mis d'accord avec Sala sur le versement d'une prime à la signature à effet immédiat. C'est interdit par les règlements du championnat anglais, qui précise qu'une telle prime doit être échelonnée sur la durée du contrat. En plus, des clauses juridiquement contraignantes, convenues avec Nantes au moment des négociations, n'auraient pas été respectées. Cardiff City insistera devant la FIFA sur le fait que Sala, malgré l'enregistrement du transfert par la Fédération internationale quelques heures avant son crash aérien d'après le FCN, n'était pas officiellement un joueur des Bluebirds au moment de son décès. Les deux clubs devaient alors trouver un nouvel accord, ainsi que Cardiff avec le joueur, avant qu'il soit bien qualifié pour évoluer en Premier League. The Telegraph indique qu'il y a débat sur l'existence d'un tel compromis avant l'accident.

Nantes estime que ce n'est pas son problème

Mais une source au sein de la Premier League explique qu'aucune des deux Fédérations n'avait confirmé l'enregistrement de Sala et la délivrance du Certificat International de Transfert. « L'accord entre Cardiff et Nantes était soumis à plusieurs conditions. Si elles n'étaient pas remplies, le contrat devenait caduc, avec aucun paiement dû, souffle la même source. Nantes avait proposé cette clause. » Les deux clubs avaient en effet le temps de se retourner, plus d'une semaine avant la clôture du Mercato hivernal, si le deal devait tomber à l'eau. Le FCN s'estime de son côté « pleinement en accord avec les règles de la FIFA », d'après une source au club. « En ce qui concerne l'enregistrement d'Emiliano Sala en Premier League, le FC Nantes n'a aucune information à ce propos. Et ça pourrait être un problème pour Cardiff, ça ne l'est pas pour Nantes. » Mais ça pourrait bien le devenir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.