Barkley a planté Chelsea pour un club qui ne le voulait pas

Barkley a planté Chelsea pour un club qui ne le voulait pas©Media365

Julien Pereira, publié le samedi 02 septembre 2017 à 11h03

Le départ de Ross Barkley était acté. A la fin du mois de juillet, déjà, Ronald Koeman, manager d'Everton, avait annoncé publiquement le départ de son joueur. « Il veut nous quitter, à 100% », avait lâché le Néerlandais.

Le milieu de 23 ans, qui jouit toujours d'une excellente cote en Angleterre, était même tout proche de Chelsea, et toutes les conditions étaient fixées : un transfert à hauteur de 37 millions d'euros, un voyage à Londres pour passer la visite médicale et une signature.

Aucune offre, aucun contact

Mais au dernier moment, le joueur s'est résigné. « Après la visite médicale, son agent nous a dit que Ross avait changé d'avis et qu'il voulait reconsidérer sa position en janvier. C'est une grosse surprise mais c'est le football », a indiqué Farhad Moshiri, l'actionnaire majoritaire de Toffees, dans une interview accordée à Sky Sports. La raison ? Barkley aurait finalement choisi de répondre favorablement à un supposé intérêt de Tottenham, l'Anglais souhaitant évoluer sous les ordres de Mauricio Pochettino.

Nouvelle chance en janvier

Mais selon le Daily Mail, les Spurs n'auraient jamais formulé la moindre offre à Everton pour s'offrir le joueur des Three Lions. Pire, ils n'auraient même pas noué le moindre contact avec leurs homologues du Merseyside. Barkley est donc toujours un joueur d'Everton. Rien n'indique qu'il en reportera le maillot. Et tout porte à croire qu'il tentera de concrétiser son départ en janvier. Sans changer d'avis, cette fois-ci.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.