Arsenal : Une concurrence portugaise pour Luis Enrique ?

Arsenal : Une concurrence portugaise pour Luis Enrique ?©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 01 mai 2018 à 11h30

Alors qu'Arsène Wenger prépare ses adieux à l'Emirates Stadium, dimanche contre Burnley, sa succession n'est toujours pas tranchée.

Après 22 ans de règne à Arsenal, l'Alsacien va laisser un vide et les dirigeants londoniens ne veulent pas se tromper. A ce jour, Luis Enrique reste le favori, même si la presse anglaise se fait l'écho de prétentions salariales très élevées. Le nom de Massimiliano Allegri revient aussi avec insistance, sans oublier Carlo Ancelotti, qui a refusé la sélection italienne. Mais ces dernières heures, deux nouveaux noms ont émergé pour s'asseoir sur le banc des Gunners à la reprise. Deux Portugais : Paulo Fonseca et Rui Faria. Le premier dirige le Shakhtar Donetsk depuis deux saisons et a ramené le club ukrainien sur le devant de la scène après une mauvaise passe. Huitième de finaliste de Ligue des Champions en 2017-18, il s'est forgé une belle réputation avec un jeu très agréable. Certains le décrivent même comme un disciple de Pep Guardiola. Selon un journaliste travaillant pour Sky Sports et As, il aurait récemment refusé les approches d'Everton en espérant avoir sa chance à Arsenal. A moins que la sélection portugaise ne fasse appel à lui après la Coupe du Monde... Pour Rui Faria, le profil est beaucoup plus étonnant. C'est The Sun qui rapporte ce mardi que l'adjoint historique de José Mourinho serait intéressé par le poste. Le quotidien anglais n'a pas toujours été une source fiable, et cette information est donc à prendre avec des pincettes. Mais celui qui suit le « Special One » depuis 2001 (d'abord comme préparateur physique puis comme adjoint) aurait envie de tenter sa chance comme entraîneur principal.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.