Uli Hoeness tacle encore le PSG et Manchester City

Uli Hoeness tacle encore le PSG et Manchester City©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le vendredi 22 mars 2019 à 16h12

En marge d'un meeting financier, Uli Hoeness s'est attardé sur le futur Mercato du Bayern Munich. Le président munichois en a profité pour piquer une nouvelle fois les nouveaux riches que sont le PSG et Manchester City.

Éliminé de la Ligue des Champions par Liverpool mais toujours en course pour conserver son titre de champion d'Allemagne, le Bayern Munich revient de loin après un début de saison catastrophique. Conscient qu'un renouvellement de l'effectif est encouragé, les dirigeants munichois ont prévenu depuis longtemps qu'ils allaient sortir le chéquier lors du prochain marché des transferts. Benjamin Pavard a déjà signé un contrat de quatre et d'après les rumeurs Lucas Hernandez devrait lui emboîter le pas. Franck Ribéry et Arjen Robben non-prolongés, les ailes munichoises vont également faire peau neuve avec comme priorité Callum Hudson-Odoi. En marge d'un meeting financier, Uli Hoeness a détaillé la stratégie du Bayern et elle est on ne peut plus claire. « Nous allons lancer le plus grand programme d'investissement de l'histoire du FC Bayern », a déclaré le président munichois en conférence de presse.

Hoeness : « Pour 100 millions, on a le tibia de Mbappé »

Habitué à faire des achats mesurés, le Bayern Munich va donc passer à l'offensive l'été prochaine. Une obligation plus qu'une volonté pour Hoeness qui pointe du doigt l'inflation des transferts depuis des années avec l'arrivée des nouveaux riches que sont le PSG et Manchester City notamment. D'ailleurs, le président a joué la carte de l'humour pour envoyer une pique aux champions de France. « Pour un seul joueur, le prix peut parfois atteindre 60 M€ à 80 M€. Pour Mbappé, je paierais 100 M€, mais vous n'avez que le tibia gauche. » Jamais le dernier au moment de critiquer les politiques sportives et financières des clubs sous tutelle d'un Etat, le Bayern Munich sait désormais qu'il ne peut plus compter sur son histoire pour attirer les meilleurs joueurs de la planète. « Mon ami Pep (Guardiola) m'a dit ce qui se passe s'il veut un joueur qui coûte 100 millions d'euros. Il collecte quelques vidéos sur le joueur et se rend au pays du cheikh (aux Emirats-Arabes Unis). Ils font un repas copieux et regardent les vidéos. Le lendemain, le cheikh ouvre le robinet de gaz de quelques millimètres, et il (Guardiola) a l'argent. » De nouvelles sorties médiatiques qui risquent encore de faire réagir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.