Football - Ligue Europa Galatasaray/Marseille après-match

Ligue EuropaGroupe E
Türk Telekom Arena - Arbitre T. Stieler
  1. 82′ Babel
  2. 64′ Feghouli
  3. 31′ Duje Ćaleta-Car (csc)
  4. 12′ Cicâldău
  1. 84′ Milik
  2. 67′ Milik
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 25 novembre

L'Olympique de Marseille, battu 4-2 jeudi chez le Galatasaray, ne peut plus qu'espérer une troisième place pour la Ligue Europa Conférence.

Seule une victoire comptait pour l’OM. En s’inclinant jeudi soir en Turquie face à Galatasaray (4-2), les hommes de Sampaoli ont dit adieu à la qualification pour les 16e de finale de la Ligue Europa. Après cette 5e et avant-dernière journée de la phase de poules, les Marseillais ne peuvent plus terminer à la deuxième place occupée par la Lazio, vainqueur dans le même temps à Moscou (0-3).
Dans une ambiance hostile, à l’image des duels musclés et de quelques jets de bouteille de la part des supporters turcs, l’OM a manqué d’adresse devant le but, à l’image de Dieng. L’attaquant sénégalais, qui avait obligé Muslera à s’aventurer hors de sa surface (5e), a trouvé la transversale (42e) mais manqué le cadre au retour des vestiaires (47e).

Galatasaray, en revanche, a exploité ses trois tirs de la première période en marquant deux fois, par Cicaldau (1-0, 12e) avant que Caleta-Car ne prenne à contre-pied Lopez sur un tir du même Roumain (2-0, 30e).

Feghouli, tranquillement esseulé au deuxième poteau, enfonçait l’OM à la conclusion d’un ballon perdu aux trente mètres marseillais (3-0, 64e) mais le penalty transformé en deux temps par Milik (3-1, 68e) entretenait un mince espoir.

La remontada, marquer encore trois fois, ressemblait quand même à un impossible exploit, surtout après la lucarne nettoyée par l’entrant Babel (4-1, 83e). Milik réduisait encore le score, de la tête (4-2, 85e), pour le dernier frisson de ce jeudi noir marseillais.

Lors de la dernière journée, au Vélodrome contre le Lokomotiv Moscou, l’OM pourra obtenir un billet pour les barrages de la Ligue Europa Conférence, en assurant la 3e place. Drôle de consolation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.