Scénario cruel pour Nice

Scénario cruel pour Nice©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le jeudi 02 novembre 2017 à 23h24

Alors que le match entre la Lazio Rome et Nice s'acheminait doucement vers un score nul sans relief, les Laziale ont fait la différence grâce à un but contre son camp de Maxime Le Marchand dans le temps additionnel (1-0). C'est un terrible coup du sort pour Nice, qui en est désormais à six défaites consécutives.

Le debrief
Sur une terrible série de cinq défaites de rang toutes compétitions confondues, l'OGC Nice se déplaçait à Rome fragilisé et en manque de confiance. Mais avec l'espoir d'enfin briser cette spirale négative. Organisée en 4-2-3-1, l'équipe de Lucien Favre s'est d'abord appliquée à bien défendre et a laissé le ballon à la Lazio Rome. Quasiment qualifiée et évoluant sans plusieurs de ses titulaires habituels (Ciro Immobile blessé, Sergej Milinkovic-Savic sur le banc des remplaçants...), la formation laziale s'est appuyée sur les percées du remuant Jordan Lukaku pour porter le danger dans le camp adverse. Les situations dangereuses furent cependant rares et le score était logiquement nul et vierge à la pause.

Il l'est longtemps resté pendant le second acte. Malgré l'entrée en jeu de Milinkovic-Savic (59eme), la Lazio n'a pas trouvé davantage d'espaces et a n'a pas véritablement cherché à accélérer le rythme. En face, les Aiglons semblaient eux aussi se contenter de ce match nul, même si l'apparition de Mario Balotelli pour les dix dernières minutes pouvait laisser penser que l'entraîneur du Gym espérait faire la différence au finish. La différence s'est bien faite, mais à l'encontre des Azuréens et de Maxime Le Marchand, qui a bien involontairement poussé le ballon au fond de ses propres filets dans le temps additionnel (90eme+2). Tout heureux de trouver la faille sur leur seul tir cadré de la rencontre (si tant est que l'on puisse le qualifier ainsi), les Romains poursuivent leur carton plein en C3 et savent d'ores et déjà qu'ils seront de la partie en février, à l'occasion des seizièmes de finale. Nice n'a pas démérité, a fourni une prestation honorable mais repart donc bredouille. Et avec un sixième revers d'affilée...
Le film du match
30eme minute
Suite à un corner romain dégagé plein axe par la défense niçoise, Adam Marusic reprend de volée depuis l'entrée de la surface. Son tir dévié flirte avec le poteau de Walter Benitez, qui était battu.

39eme minute
Excentré côté droit, Nani expédie un centre-tir puissant. Walter Benitez repousse en corner.

59eme minute
Temps fort pour Nice. Après un corner, Rémi Walter récupère le ballon et arme une frappe puissante du gauche. Celle-ci n'est cependant pas cadrée.

62eme minute
Wesley Sneijder tente un tir des 35 mètres, sans élan. Thomas Strakosha préfère et pas prendre de risques et dévie le cuir hors des limites du terrain.

92eme minute (1-0)
Corner pour la Lazio Rome. Marco Parolo s'élève plus haut que tout le monde au premier poteau et touche légèrement le ballon, qui rebondit ensuite sur la tête de Maxime Le Marchand et finit sa course dans le but de Walter Benitez. C'est terrible pour les Aiglons !
Tops et flops

TOP 3

Aligné sur le côté gauche, Jordan LUKAKU a été le principal élément à surveiller pour les Niçois. Très percutant, le Belge (petit frère de Romelu) a fait parler sa pointe de vitesse et a régulièrement mis Arnaud Souquet en difficulté. Plus discret en deuxième période, le joueur formé à Anderlecht a été remplacé par Marco Parolo, qui a solidifié le milieu de terrain (74eme).
Si poreuse ces derniers temps, la défense niçoise a été plus solide qu'à l'accoutumée en dépit du coup de poignard reçu en toute fin de rencontre (90eme+2). Un petit mieux qu'il faut notamment mettre au crédit de DANTE, très sérieux et rarement pris à défaut.
A l'instar de Jordan Lukaku côté gauche, Adam MARUSIC s'est démené sur le côté droit. Le Monténégrin a apporté de la rapidité dans le jeu laziale et s'est créé une occasion intéressante sur une belle reprise de volée (30eme).


FLOP 3

Titularisé pour la deuxième fois consécutive, Wesley SNEIJDER n'a pas su se mettre en valeur. Le Néerlandais n'a que trop rarement trouvé Alassane Plea et sa frappe lointaine (62eme) était avant tout un aveu d'impuissance. Remplacé par Arnaud Lusamba juste après cette tentative (66eme).
Cela fait maintenant un peu plus d'un mois qu'Alassane PLEA est à la recherche d'un but. Il devra encore patienter avant de trouver à nouveau le chemin des filets. L'attaquant du Gym n'a eu qu'un nombre famélique de ballons à se mettre sous la dent et l'entrée en jeu de Mario Balotelli (80eme) ne lui a pas permis d'avoir davantage d'espaces. Une soirée à oublier.
En soi, Maxime LE MARCHAND n'a pas fait un mauvais match. Mais l'ancien Havrais a trompé de manière bien malheureuse son propre gardien dans le temps additionnel (90eme+2) et ainsi précipité sa formation vers un nouveau revers. Cruel.
Monsieur l'arbitre au rapport
M. Gil Manzano n'a pas eu à beaucoup s'employer ce jeudi soir (un seul carton jaune sorti). Seul fait marquant : l'arbitre espagnol a choisi de ne pas siffler penalty malgré une main de Christophe Jallet dans la surface (64eme). Une décision qui peut être sujette à polémique.
La feuille de match
Ligue Europa (Phase de groupes) / LAZIO ROME - OGC NICE : 1-0
Stadio Olimpico (33 250 spectateurs environ)
Pelouse en très bon état
Arbitre : M.Gil Manzano ( ESP - 5)

But : Le Marchand (c.s.c, 90eme+2) pour la Lazio Rome

Avertissement : Lucas (75eme) pour la Lazio Rome

Expulsion : Aucune


LAZIO ROME
Strakosha (5) - Patric (6), de Vrij (cap) (6), Luis Felipe (5) - Marusic (6), Murgia (5) puis Lulic (59eme), Lucas (5), Luis Alberto (5), Lukaku (6) puis Parolo (74eme) - Nani (5) puis Milinkovic-Savic (59eme), Caicedo (5)

N'ont pas participé : Guerrieri (g), Vargic, Basta, Crecco, Palombi
Entraîneur : S.Inzaghi


OGC NICE
Benitez (5) - Souquet (4), Dante (cap) (6), Le Marchand (4), Jallet (5) - Koziello (5) puis Tameze (86eme), N.Mendy (4) - Walter (5), Sneijder (4) puis A.Lusamba (66eme), Lees-Melou (5) puis Balotelli (80eme) - Plea (4)

N'ont pas participé : Clémentia (g), Bezzina, Coly, M.Sarr, Makengo, Srarfi, Burner
Entraîneur : L.Favre

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Scénario cruel pour Nice
  • Le match s'est terminé sur le score de 1-0...Le journaliste a certainement abusé du chianti!
    Il suffit de lire l'article, donc il était sobre, pour comprendre qu'un seul but (CSC) a été marqué.

    C'est assez effarant que le lendemain ce type d'erreur ne soit pas corrigé!

  • Le match s'est terminé sur le score de 1-0...Le journaliste a certainement abusé du chianti!
    Il suffit de lire l'article, donc il était sobre, pour comprendre qu'un seul but (CSC) a été marqué.

    C'est assez effarant que le lendemain ce type d'erreur ne soit pas corrigé!

  • les c..... comme toi non plu .

  • la pizza Balotelli ne fait plus recette....................