Ligue Europa : Rennes s'impose au Betis Séville et acte sa naissance européenne

Ligue Europa : Rennes s'impose au Betis Séville et acte sa naissance européenne©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le jeudi 21 février 2019 à 23h05

Auteur d'une prestation aboutie, Rennes s'est imposé sur le terrain du Betis Séville (1-3) et s'est qualifié, pour la première fois de son histoire, pour un huitième de finale européen. L'aventure en Ligue Europa continue.

Le debrief
On lui avait prédit l'enfer. Il a décroché le paradis. Au bout d'une soirée enivrante comme il n'en avait jamais connu dans toute son histoire, le Stade Rennais a réussi l'exploit de s'imposer sur le terrain du Betis Séville (1-3) et filer en huitième de finale de la Ligue Europa. Cette victoire marque donne une allure européenne à tout un club, à certains de ses joueurs, mais aussi à son entraîneur, Julien Stéphan, dont les choix, risqués et osés, ont payé. Privé de son précieux capitaine, Benjamin André, le coach breton a choisi d'aligner un onze ultra-offensif, et même déséquilibré au premier abord. Sarr et Niang, choisis pour occuper les côtés, ont accompagné Ben Arfa et Hunou, qui formaient le duo d'attaquants. Le technicien breton a imposé à ces quatre là une activité hors des normes pour étouffer l'adversaire dans sa moitié de terrain. Et, miracle, la méthode a fonctionné, au moins durant la première demi-heure. Juste le temps pour Bensebaini d'ouvrir le score sur corner et pour Hunou de doubler la mise comme un véritable buteur qu'il n'était pas, à l'origine.

Les organismes rennais ont souffert, le Betis a retrouvé ses esprits et profité de la seule erreur défensive des visiteurs pour semer le doute. Là, le scenario du match aller a semblé se redessiner. L'impression a duré en deuxième période, lorsque tous les joueurs bretons, Ben Arfa en tête, ont semblé plonger physiquement, au point de ne plus pouvoir enclencher le moindre contre. Mais le SRFC a aussi de la ressource mentale, et c'est bien ce qui lui a permis de relever la tête, au coeur de la deuxième période, pour inverser, de nouveau, le rapport de force. Koubek a été souvent sollicité. Il est resté vigilant. Ses coéquipiers offensifs auraient pu lui donner de l'air en profitant des espaces laissés par la défense espagnole. Ils ont finalement fait le durer le suspense, bien malgré eux, jusqu'à une ultime percée de Ben Arfa, dans le temps additionnel, qui a permis à Niang de libérer les siens. Comme si Rennes aimait l'ivresse des soirées européennes. Comme s'il s'était pris au jeu. Comme s'il était un habitué.
Le film du match
2eme minute
La première occasion est rennaise. Niang décale Bensebaini, venu apporter le surnombre dans la surface adverse. Le latéral frappe dans un angle fermé et obtient finalement un corner.

11eme minute
Guardado ! Joaquin déborde à droite et centre. L'international mexicain reprend mais Da Silva s'interpose.

21eme minute
Au tour de Sarr de s'illustrer. A droite, l'ailier breton tente de centrer. Le ballon est dévié par un défenseur sévillan et flirte avec le poteau droit de Robles !

22eme minute (0-1)
But de Rennes ! Corner parfaitement tiré par Grenier et repris de la tête par Bensebaini, libre de tout marquage juste devant la cage du Betis ! Les hommes de Julien Stéphan prennent l'avantage.

25eme minute
Bensebaini, encore !? A nouveau sur un corner, Hunou est sollicité au premier poteau et décide de le dévier au second. Le défenseur reprend de la tête mais son tir n'est pas assez puissant pour tromper Robles.

26eme minute
Jesé fait des misères dans la surface rennaise et parvient à déclencher une lourde frappe. Koubek réussit sa parade !

30eme minute (0-2)
HUNOU ! Ben Arfa décale Sarr sur le côté droit pour jouer un deux contre deux. L'ailier breton veut frapper mais son tir se transforme en passe décisive pour Hunou, qui n'a plus qu'à conclure au deuxième poteau.

36eme minute
Sarr centre pour Niang dont la reprise n'est pas cadrée.

39eme minute (1-2)
Réduction du score sévillane. Rennes perd le ballon dans l'entrejeu et sur le contre, Mexer se trompe en couvrant l'attaque du Betis. A gauche, Canales voit Lo Celso côté opposé, sa passe est parfaite. L'ancien joueur du PSG conclut avec lucidité.

50eme minute
Superbe passe de Canales entre les lignes. Loren Moron est servi dans la surface mais son tir croisé est parfaitement repoussé par Koubek.

56eme minute
Jesé parvient à dribbler deux joueurs dans la surface rennaise pour tirer. Da Silva sauve encore les siens.

66eme minute
Jesé ! L'ailier efface Mexer avant de tenter sa chance. Koubek veille encore !

77eme minute
Joaquin décide de se mettre sur son pied gauche pour tirer. C'est trop mou pour inquiéter Koubek.

90+2eme minute (1-3)
Niang crucifie le Betis ! Contre rennais lancé par Ben Arfa, qui remonte une trentaine de mètres et fixe la défense adverse avant de décaler Niang à gauche. L'ancien joueur du Milan croise sa course avant d'en faire de même avec son tir pour sceller la qualification rennaise !
Tops et flops

TOP 3

Julien Stéphan a parié sur lui. Et Ramy BENSEBAINI a montré à son entraîneur qu'il avait bien fait. Défensivement, l'international algérien a parfaitement muselé Joaquin. Offensivement, il s'est créé trois occasions. Il a surtout inscrit le premier but rennais pour lancer son équipe vers l'exploit.

Adrien HUNOU est l'un des symboles de la qualification rennaise. Aligné en attaque aux côtés d'Hatem Ben Arfa, le milieu de terrain de formation a été précieux et époustouflant dans son travail défensif. Il a aussi été capable de jouer les renards des surfaces pour poser des problèmes à la défense adverse et inscrire le deuxième but breton.

Non, Rennes ne manquait pas d'expérience européenne pour aborder ce match. Clément GRENIER en avait une solide et il l'a démontré par sa justesse, son calme dans un entrejeu très dense et, surtout, par sa caisse. Cerise sur le gâteau, c'est lui qui botte parfaitement le corner amenant l'ouverture du score.


FLOP 3

Prestation assez affligeante de Marc BARTRA. Sur le corner qui amène l'ouverture du score rennaise, le défenseur espagnol a lâché son marquage sur Bensebaini, le buteur, et a même refusé de sauter pour jouer le ballon. Sur le second but breton, il laisse Hunou complètement seul dans son dos. Deux erreurs indignes d'un joueur de son niveau. Il est aussi pris de vitesse par Niang en fin de match.

Loren MORON a encore été le maillon faible de l'attaque sévillane. Alors que Jesé a fait beaucoup de mal par ses dribbles et que Giovani Lo Celso a parfois semé la pagaille par ses déplacements et ses passes, Loren Moron, lui, n'a pas été capable de se créer des occasions. Et lorsqu'il a été bien servi, notamment par Canales, il n'a jamais mis Koubek en difficulté.

La défense bretonne a parfois été à la limite, notamment durant la première moitié de la deuxième période. Si Damien Da Silva a tenu la baraque, MEXER a parfois été débordé. Loin d'être irréprochable sur ses placements et ses relances, il a eu la mauvaise idée de couvrir l'attaque du Betis sur l'action qui amène la réduction du score.
Monsieur l'arbitre au rapport
Pas grand-chose a redire sur la prestation de M.Kassai, dont le travail a aussi été facilité par les différents acteurs, plutôt justes dans leurs interventions. Tous les avertissements distribués sont justifiés.
La feuille de match
Ligue Europa (16emes de finale retour) / BETIS SEVILLE - RENNES : 1-3
Estadio Benito Villamarin (60 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Kassai (HUN/7)

Buts : Lo Celso (41eme) pour le Betis Séville - Bensebaini (22eme), Hunou (30eme) et Niang (90+4eme) pour Rennes

Avertissements : Sidnei (35eme), William Carvalho (75eme) et Joaquin (79eme) pour le Betis Séville - Niang (58eme), H.Traoré (82eme) et Zeffane (90+1ere minute) pour Rennes

Expulsion : Aucune


Betis Séville
Robles (4) - Mandi (5), Bartra (2), Sidnei (4) - Joaquin (cap) (4) puis Emerson (89eme), W.Carvalho (4), Canales (6), Guardado (5) puis Lainez (78eme) - Lo Celso (6), Loren Moron (3), Jesé (6) puis Sergio Leon (69eme)

N'ont pas participé : Pau Lopez (g), Javi Garcia, Feddal, Barragan, Emerson
Entraîneur : E.Setien Solar


Rennes
Koubek (7) - Traoré (6), Da Silva (cap) (6), Mexer (3), Bensebaini (7) puis Zeffane (77eme) - M.Niang (6), Grenier (7), Bourigeaud (5) puis Gelin (75eme), I.Sarr (5) - Hunou (7) puis Del Castillo (84eme), Ben Arfa (5)

N'ont pas participé : Badiashile (g), Johansson, Lauriente, Nyamsi
Entraîneur : J.Stéphan

Vos réactions doivent respecter nos CGU.