Ligue Europa (J3) : Rennes se relance contre le Panathinaïkos

Ligue Europa (J3) : Rennes se relance contre le Panathinaïkos©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 26 octobre 2023 à 22h58

Après son revers à Villarreal, Rennes s'est bien repris ce jeudi soir en allant chercher un succès précieux sur le terrain du Panathinaïkos (1-2). L'équipe de Bruno Genesio est désormais en tête de sa poule en Ligue Europa.


Le Stade Rennais était vraiment en difficulté, ces dernières semaines. Il faut dire que le club breton surfait sur une série de 3 défaites consécutives concédées face à Villarreal, le PSG puis Lorient. Ce jeudi soir, la formation entraînée par Bruno Genesio a affronté un adversaire bien connu des clubs français car le Panathinaïkos avait pour rappel éliminé l'OM en barrages de la Ligue des Champions durant l'été. Sur une pelouse à l'état vraiment déplorable, les visiteurs ont rapidement su faire la différence quand, sur un centre d'Enzo Le Fée, Amine Gouiri, seul au second poteau, a propulsé le ballon au fond des filets (0-1, 7ème). Dominateurs, les Rennais ont accentué la pression et tout aurait été parfait si la frappe à l'entrée de la surface de Gouiri, encore lui, avait terminé sa course dans le but, mais le ballon a heurté le poteau (14ème).

Kalimuendo, première

Quelques minutes plus tard, une mauvaise nouvelle aurait pu arriver mais Enzo Le Fée, touché sur un appui, a finalement pu surmonter sa douleur pour rester sur le terrain tandis que Steve Mandanda s'est opposé face à la tentative de Gnezda Cerin (24ème). Dans un début de match qui a vu les occasions se multiplier des deux côtés, Rennes a perdu, sur blessure, son capitaine : Benjamin Bourigeaud, qui a en effet été remplacé par Baptiste Santamaria (30ème). Sollicité en fin de première période, Mandanda a lui encore répondu présent quand, à la suite d'un festival de Bernard, l'ancien international tricolore a su capter le tir dévié de son adversaire (40ème). Menant au score à la pause, Rennes a dû composer sans Enzo Le Fée, qui souffrait trop de sa blessure et a été remplacé par Fabian Rieder, mais qu'importe : dès la reprise, Arnaud Kalimuendo a inscrit son premier but dans cette Ligue Europa via une madjer du droit pour donner un peu plus d'air au Stade Rennais (0-2, 49ème).

Rennes en souffrance mais leader

Toutefois, cet avantage n'a été que de courte durée car une faute d'Assignon sur Palacios dans la surface de réparation a engendré un penalty pour les locaux. Irréprochable jusqu'ici, Mandanda n'a malheureusement pas pu faire une nouvelle différence devant Ioannidis, qui l'a pris à contre-pied pour relancer le match (1-2, 61ème). Bruno Genesio, qui n'a eu de cesse de souligner les carences mentales de son groupe voyait alors un test parfait dans le registre dans une ambiance surchauffée. Sous la pression, Rennes a su réagir quand Kalimuendo a vu Brignoli s'opposer à lui d'une superbe parade de la main gauche après un contre (70ème). Gouiri, lui aussi, a eu une opportunité, mais même finalité : le portier adverse a su détourner son tir (81ème). En souffrance durant la seconde période, Rennes a toutefois su glaner 3 points qui feront du bien dans un moment compliqué; ce sont bien les Rennais qui occupent la tête du groupe F, désormais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.