Ligue Europa (J3/Groupe C) : Nice défait à Prague

Ligue Europa (J3/Groupe C) : Nice défait à Prague©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 05 novembre 2020 à 20h46

Ce jeudi, dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue Europa, l'OGC Nice s'est incliné sur la pelouse du Slavia Prague (2-3).

Patrick Vieira a pu constater à quel point l'absence de Dante pouvait être préjudiciable. Orphelin de son leader défensif, l'OGC Nice a déçu sur la pelouse du Slavia Prague, ce jeudi. Les Aiglons ont été dominés dans les grandes largeurs par une équipe plus incisive et plus réaliste dans les deux zones de vérité.

Nice n'a pas trouvé la clé

Il n'a pas fallu attendre longtemps avant de voir une action illustrer ce constat. Dès le quart d'heure de jeu, Kuchta a exploité une grosse mésentente entre Daniliuc et Robson Bambu pour débloquer la situation (1-0, 16eme).

Avant et après, le Gym n'a pas démérité. Il le doit en grande partie à son attaque. Dolberg avait fait passer un premier frisson en début de match (6eme) avant que la lumière ne vienne du tandem Rony Lopes - Gouiri, l'ancien Lyonnais s'appuyant sur le Portugais pour égaliser d'un audacieux pointu après une belle combinaison (1-1, 33eme). Mais après avoir refait surface, les Aiglons ont manqué de concentration. Et Prague en a profité pour reprendre l'avantage au pire moment, juste avant la pause, sur un coup de casque de Sima (2-1, 43eme).
Au pied du mur, le Gym s'est exposé en seconde période sans parvenir à ses fins. En difficulté dans la gestion de la profondeur, bougés dans les duels et pas assez agressifs sur le porteur de balle, les hommes de Patrick Vieira n'ont pas réussi à trouver la clé. Sima a forcé Benitez à sortir le grand jeu sur une frappe puissante (50eme). Les locaux ont été récompensés dans la dernière demi-heure en scellant le sort du match par Kuchta, auteur d'un tir victorieux sur un second ballon à l'entrée de la surface (3-1, 71eme). La réduction du score tardive de Ndoye dans les arrêts de jeu n'a rien changé (3-2, 90eme+3). L'affaire était réglée. L'OGC Nice compromet son avenir européen avec ce revers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.