Ligue Europa (Groupe K) : Rennes trébuche lourdement à Kiev et se rapproche de l'élimination

Ligue Europa (Groupe K) : Rennes trébuche lourdement à Kiev et se rapproche de l'élimination©Media365

Jérémie Baron, publié le jeudi 08 novembre 2018 à 21h40

Battu comme à l'aller, le Stade Rennais a cette fois-ci pris l'eau en Ukraine et dit quasiment adieu aux seizièmes de finale de la Ligue Europa.

Le debrief
Ce n'est pas le Stade Rennais qui viendra à la rescousse de l'indice UEFA français cette saison. Ce jeudi soir, les hommes de Sabri Lamouchi ont confirmé qu'ils étaient allergiques aux longs déplacements à l'Est. Les Rouge et Noir étaient revenus du Kazakhstan avec deux buts dans la musette, et ils ont failli faire encore pire avec une correction reçue dans la capitale ukrainienne (3-1). Le vice-champion l'avait emporté sur le fil (et contre le cours du jeu) à l'aller, ce coup-ci, il a surclassé son adversaire et l'éjecte presque de la course aux seizièmes de finale.

Sabri Lamouchi n'avait pas forcément mis toutes les chances de son coté en alignant un onze remanié et assez modeste (les jeunes Denis-Will Poha et Gerzyno Nyamsi notamment). Mais le coach breton n'a sûrement pas reconnu son équipe, perdue dans l'imposant NSC Olimpiski. Dans un premier acte quasiment à sens unique, Benjamin Verbič a rapidement douché les espoirs des Rennais en profitant des leurs largesses défensives sur corner (13eme). Le début d'un festival qui a continué au cœur de la seconde période, le remuant Vitaliy Mykolenko n'étant pas marqué sur coup-franc (68eme) et l'impressionnant Mykola Shaparenko mettant ensuite à l'amende la délégation bretonne (72eme).

Au milieu de ça, les Rennais ont une nouvelle fois offert une prestation relativement indigeste. Et ceci malgré un sursaut au retour des vestiaires durant lequel l'égalisation s'est refusée à Ismaïla Sarr (55eme), comme un symbole. Les visiteurs ont fini par sauver l'honneur, notamment suite aux entrées de Mbaye Niang et Theoson Siebatcheu, passeur et buteur dans les derniers instants (89eme). Un bien maigre lot de consolation : le classement de la poule affiche désormais un gouffre entre Astana et Kiev d'un coté (8 points) et le club du 35 de l'autre (3 points). Celui-ci était au pied du mur avant ce déplacement, il est désormais dans l'obligation de réaliser un exploit pour voir la phase à élimination directe.
Le film du match
13eme minute (1-0)
Sur un corner frappé coté gauche par Tsyhankov, Verbič n'est pas suivi et coupe au premier poteau devant H.Traoré pour tromper Koubek.

25eme minute
Sur un bon mouvement avec Bourigeaud, H.Traoré déborde coté droit, temporise puis centre en retrait pour Ben Arfa qui ne peut reprendre. Bensebaini arrive dans son dos mais dévisse sa tentative.

28eme minute
Ben Arfa hérite d'un ballon à gauche, réalise un petit pont sur Burda puis s'écroule dans la surface, mais M.Beaton ne bronche pas.

29eme minute
Grosse situation ukrainienne : Ben Arfa manque une passe dangereuse plein axe, les locaux se retrouvent en supériorité numérique mais la passe de Shaparenko est trop longue et Verbič ne ne peut pas conclure.

33eme minute
Sur un coup-franc malin, Buyalski trouve Tsygankov dans le dos de la défense rennaise. L'ailier du Dynamo bute sur Koubek.

39eme minute
Suite à un beau mouvement ukrainien coté droit, un ballon de Tsygankov traverse la surface et termine sur Mykolenko, lequel reprend sans contrôle mais ne cadre pas.

44eme minute
Alerté par une longue transversale, Mykolenko prend le dessus sur H.Traoré et transmet au buteur Verbič, dont la tête atterrit sur Koubek.

55eme minute
Léa-Siliki sert Bensebaini à gauche. Le centre tendu de l'Algérien trouve I.Sarr qui bute à bout portant sur Boyko ! L'arrêt du portier ukrainien relève du miracle.

62eme minute
Frayeur devant les cages de Koubek. Coté droit, Tsygankov décale Kędziora, qui centre au cordeau au second poteau. Seul face au but vide, mais dans un angle assez fermé, Sidcley manque totalement sa reprise, qui ne prend pas la direction du but.

68eme minute (2-0)
Tsyhankov est au coup-franc, Mykolenko est libre de tout marquage au milieu de la surface et peut ajuster Koubek de la tête.

72eme minute (3-0)
Lancé par Mykolenko, Shaparenko prend le dessus sur Nyamsi, rentre dans l'axe et trouve la lucarne d'un Koubek impuissant.

77eme minute
Bien servi par Poha, M.Niang bute sur Boyko.

89eme minute (3-1)
Depuis le coté gauche, M.Niang est trouvé plein axe, efface Denis Boyko et sert avec sang-froid Siebatcheu, qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets.
Tops et flops

TOP 3

Du haut de ses 20 ans, Mykola SHAPARENKO a rayonné dans cette équipe du Dynamo Kiev, et sa réalisation pour le 3-0 en atteste.

Dans l'entrejeu rennais, à l'image de Denis-Will Poha en seconde période, James LEA-SILIKI a souvent apporté une justesse technique précieuse, même s'il n'a pas pu énormément s'exprimer ce soir.

Entré à la mi-temps, Mbaye NIANG a eu une grosse activité et a finalement été récompensé par une passe décisive.


FLOP 3

Malgré ses efforts et sa technique toujours présente, Hatem BEN ARFA (qui portait le brassard en l'absence de Benjamin André) n'a pas réussi à peser dans cette rencontre et a enchainé les pertes. Ses prises de balle très loin de la zone de vérité n'ont pas aidé.

Coupable sur le premier but alors qu'il couvrait le premier poteau, Hamari TRAORÉ n'a pas passé le cap de la mi-temps et a payé la reconfiguration tactique de son entraîneur.

À l'image des approximations défensives de son équipe et du but de Shaparenko sur lequel il est mangé, Gerzino NYAMSI (21 ans) n'a pas passé une soirée facile pour sa première apparition de la saison.
Monsieur l'arbitre au rapport
Rien à signaler pour M.Beaton.
La feuille de match
Ligue Europa (Groupe K) / DYNAMO KIEV - RENNES : 3-1
NSC Olimpiski
Temps clair - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Beaton (ECO) (5)

Buts : Verbič (13eme), Mykolenko (68eme) et Shaparenko (72eme) pour Kiev - Siebatcheu (89eme) pour Rennes

Avertissements : Nyamsi (29eme), H.Traoré (32eme) et Léa-Siliki (55eme) pour Rennes

Expulsion : Aucune


Kiev
Boyko (6) - Kędziora (5), Burda (6), Kádár (6), Mykolenko (7) - Shaparenko (cap) (7) puis Duelund (92eme) - Tchê Tchê (5) puis Sydorchuk (83eme), Buyalskyi (6) - Tsygankov (cap) (6), Verbič (6) puis Supriaha (90eme), Sidcley (4).

N'ont pas participé : Buschan (g), Morozyuk, Andriyevskyi, Shabanov
Entraîneur : A.Khatskevich


Rennes
Koubek (4) - H.Traoré (4) puis M.Niang (46eme), Nyamsi (4) puis Gélin (74eme), Da Silva (5), Bensebaini (5), Zeffane (5) - Bourigeaud (4) Léa-Siliki (6), Poha (6) - Ben Arfa (cap) (5), I.Sarr (5) puis Siebatcheu (71eme)

N'ont pas participé : Gertmonas (g), Hunou, André, Del Castillo
Entraîneur : S.Lamouchi

Vos réactions doivent respecter nos CGU.