Ligue Europa - Finale : Antoine Griezmann brise le rêve de Marseille

Ligue Europa - Finale : Antoine Griezmann brise le rêve de Marseille©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 16 mai 2018 à 22h45

Auteur d'un doublé, Antoine Griezmann a brisé le rêve de Marseille en finale de la Ligue Europa ce mercredi soir. L'Atlético Madrid a été très solide et très réaliste et inflige une troisième défaite d'affilée en finale de C3 à l'OM.

Le debrief
Tout le monde connaissait les qualités de cette équipe de l'Atlético Madrid avant le coup d'envoi de la finale de la Ligue Europa. Mais tout le monde voulait, aussi, croire que sur un match la machine de Diego Simeone pourrait s'enrayer. C'était sous-estimer le potentiel de ces Colchoneros. Fidèles à leur réputation de tueurs à gages, les Madrilènes ont écœuré l'OM ce mercredi soir. Une entame de match qui laisse des espoirs et donne l'impression que le favori n'est pas dans le coup, une grosse occasion ratée par Valère Germain, et finalement, au moment où l'outsider prend confiance et commence à bomber le torse, la piqûre. Le venin. Comme à Parme il y a dix-neuf ans, le club phocéen a craqué le premier sur une erreur individuelle. A Laurent Blanc a succédé Frank Zambo Anguissa, coupable d'une grosse bévue devant sa surface pour permettre à Antoine Griezmann d'ouvrir le score.

Et dès lors que le score était en faveur des Espagnols, la mission devenait compliquée. Impossible, même, quand Dimitri Payet est sorti sur blessure peu après la demi-heure de jeu. Car quand l'Atlético prend le contrôle des opérations, il n'est plus possible de contrecarrer ses plans. En deuxième période, les Colchoneros ont d'ailleurs montré un tout autre visage. Le visage de patrons qui ne doutent plus et ne laissent plus de place au doute. Positionnés beaucoup plus haut sur le terrain, les Rojiblancos ont largement dominé les débats dans ce second acte, et l'OM devant même attendre les dix dernières minutes pour faire passer un frisson sur le but de Jan Oblak, avec une tête de Kostas Mitroglou sur le poteau. Sauf qu'entre-temps, les Madrilènes avaient déjà fait le break par l'inévitable Antoine Griezmann.

Avant, sans doute, de partir vers d'autres aventures, l'international français avait à cœur de marquer au fer blanc son passage à l'Atlético. Excellent sur la pelouse du Groupama Stadium, le Mâconnais a porté son équipe, là où les individualités fortes de l'OM ne se sont pas montrées. Dimitri Payet n'en a pas eu l'occasion, et Florian Thauvin est resté caché pendant 90 minutes. Dur, très dur pour Marseille qui espérait faire la fête avec son public venu en nombre entre Rhône et Saône. Mais ce mercredi soir, il n'y avait finalement pas photo entre une équipe rôdée à l'exercice sur la scène européenne, et une autre plus novice qui est tombée dans le piège tendu par son adversaire. L'OM devra vite digérer cette déception. Car dès samedi, la réception d'Amiens sera décisive pour espérer disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. L'Europe, toujours. C'est bien le destin du club phocéen...
Le film du match
4eme minute
Grosse occasion d'entrée pour l'OM. Payet remonte très vite le ballon en s'appuyant sur Thauvin. Le Réunionnais lance ensuite Germain dans le dos de la défense centrale madrilène, mais l'attaquant marseillais manque complètement sa frappe dans la surface.

21eme minute (0-1)
But de l'Atlético ! Servi par Mandanda devant sa surface, Zambo Anguissa rate complètement son contrôle et permet à Gabi de mettre Griezmann sur orbite. Seul dans la surface, le Français prend son temps pour prendre Mandanda à contre-pied et ouvrir le score !

49eme minute (0-2)
But de l'Atlético ! Le long de la ligne de touche, les Madrilènes gagnent le ballon à l'envie. Griezmann remise dans l'axe vers Koke, qui voit l'appel du Français et lui redonne le ballon d'une belle passe en profondeur. Sur sa prise de balle, « Grizou » efface Amavi puis trompe Mandanda d'un superbe ballon piqué. Quel récital !

52eme minute
Griezmann frappe un corner enroulé au premier poteau. Godin devance Rami et place une bonne tête à bout portant, mais ce n'est pas cadré.

80eme minute
Poteau de l'OM ! Sur un bon centre de Sanson, Godin est trop court et laisse Mitroglou ajuster Oblak d'une tête croisée. L'exécution du Grec est parfaite mais c'est le poteau qui empêche Marseille de réduire l'écart.

83eme minute
Amavi prend sa chance directement avec de l'audace aux 20 mètres. L'équilibre est bon et la frappe du latéral marseillais prend la direction du cadre, mais Oblak est parfaitement placé et capte le ballon.

89eme minute (0-3)
But de l'Atlético ! En contre-attaque, les Colchoneros enterrent les derniers espoirs de l'OM. Sur la gauche du terrain, Diego Costa temporise balle au pied et sert Koke. Ce dernier lève la tête et donne une passe lumineuse à Gabi de l'autre côté de la surface. Le capitaine madrilène prend son temps et bat Mandanda d'un tir croisé.
Tops et flops

TOP 3

Antoine GRIEZMANN avait à cœur de briller tout près de chez lui, pour enfin ajouter une ligne à son palmarès. Et cette fois, le Maconnais ne s'est pas raté. Toujours intéressant dans ses prises de balle et ses déviations, l'international tricolore a surtout marqué les buts de son équipe, avec sang-froid et talent.

Un gros travail dans le pressing ou pour harceler le premier relanceur adverse, mais aussi une patte précieuse. KOKE a encore prouvé pourquoi il était devenu l'un des meilleurs milieux espagnols. Sur le deuxième but de l'Atlético, c'est lui qui offre un superbe ballon à Griezmann. Et il récidive sur le troisième, signé Gabi.

Il ne cesse de surprendre. Même en finale, Bouna SARR a répondu présent à tous les niveaux. Sur son côté droit, l'ancien Messin a gagné beaucoup de duels -notamment un qui sauve son équipe en début de deuxième période- mais il a aussi effectué plusieurs montées tranchantes. Le meilleur Marseillais ce mercredi.


FLOP 3

Franck ZAMBO ANGUISSA avait presque tout fait à la perfection en première période. Presque... En manquant son contrôle sur une passe de Mandanda, le milieu camerounais a offert le premier but de la soirée à l'Atlético Madrid. Une erreur qui coûte très cher à Marseille.

Son gros raté en début de match donne beaucoup de regrets aux Marseillais ce mercredi soir. D'entrée de jeu, Valère GERMAIN a eu une belle opportunité d'ouvrir le score sur un service de Payet. Dans la surface, il a cependant complètement manqué sa frappe. Par la suite, l'ancien Monégasque a été très discret.

Florian THAUVIN était très attendu. Mais il a déçu. Extrêmement discret sur l'aile droite de l'attaque olympienne, l'international français n'a pas réussi à se mettre en valeur à un moment où il avait beaucoup à gagner. C'est paradoxalement Sarr qui a le plus amené le danger de ce côté-là.
Monsieur l'arbitre au rapport
Rien à redire sur la prestation de M.Kuipers. L'arbitre néerlandais a bien tenu son rang, et cette finale s'est déroulée sans accroc majeur. En deuxième période, Luiz Gustavo dévie de la main une tête de Saul Niguez, mais le geste du Brésilien n'était pas sanctionnable.
La feuille de match
LIGUE EUROPA (Finale) : MARSEILLE - ATLETICO MADRID : 0-3
Groupama Stadium de Lyon (58 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux - Pelouse excellente
Arbitre : M.Kuipers (7)

Buts : Griezmann (21eme et 49eme) et Gabi (89eme) pour l'Atlético

Avertissements : Amavi (37eme), Luiz Gustavo (75eme) et Njie (78eme) pour Marseille - Vrsaljko (23eme) et L.Hernandez (78eme) pour l'Atlético


Marseille
Mandanda (4) - B.Sarr (6), Rami (5), Luiz Gustavo (4), Amavi (3) - Zambo Anguissa (4), M.Sanson (5) - Thauvin (3), Payet (cap) (non noté) puis M.Lopez (32eme - 4), Ocampos (5) puis Njie (55eme) - Germain (3) puis Mitroglou (74eme)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), B.Kamara, Sakai, Rolando
Entraîneur : R.Garcia


Atlético Madrid
Oblak (6) - Vrsaljko (4) puis Juanfran (45eme, 5), Godin (5), Gimenez (6), L.Hernandez (6) - A.Correa (5) puis Partey (85eme), Gabi (cap) (7), Saul Niguez (6), Koke (7) - Griezmann (8) puis F.Torres (90eme), Diego Costa (5)

N'ont pas participé : Werner (g), Filipe Luis, Savic, Gameiro
Entraîneur : D.Simeone

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.