A force de jouer avec le feu, Marseille s'est brûlé

A force de jouer avec le feu, Marseille s'est brûlé©Media365

Julien Pereira, publié le jeudi 20 septembre 2018 à 21h05

L'Olympique de Marseille s'est incliné, ce jeudi, à domicile, face à l'Eintracht Francfort (1-2) lors de la première journée de la phase de poules de la Ligue Europa. Les hommes de Rudi Garcia ont pourtant évolué en supériorité numérique durant plus de trente minutes mais ils ont été puni en fin de match.

Le debrief
Au fil de l'épopée qui l'avait emmené en finale de la précédente édition, l'Olympique de Marseille avait appris la recette à appliquer pour sortir victorieux des soirées européennes. Ce jeudi soir, dans un Vélodrome à huis clos qui sonnait creux, les hommes de Rudi Garcia ont aussi découvert qu'il ne fallait pas oublier le moindre ingrédient, et surtout pas celui de l'implication, sous peine de se faire surprendre, même par une équipe de Francfort plutôt modeste (1-2) lors de la première journée de la phase de poules de la Ligue Europa.

Pourtant, les Olympiens avaient débuté la rencontre comme ils l'avaient régulièrement fait la saison passée : avec de la vitesse et de l'entrain. Ils ont même eu la bonne idée de prendre l'avantage très tôt, sur leur première offensive, Ocampos reprenant parfaitement un centre de Thauvin. Déstabilisant pour la défense allemande sur chacune de ses accélérations, tout comme Dimitri Payet sur chacune de ses passes, l'actuel meilleur buteur de Ligue 1 a aussi manqué de justesse à l'approche dans la surface, son attrait pour l'axe et le but virant parfois à l'obsession.

Germain maladroit, notamment sur un duel perdu face à Trapp, l'OM n'a jamais su se mettre à l'abri, et a même oublié de revenir des vestiaires avec cette ambition. Bousculés voire gênés par des Aigles requinqués, les locaux ont logiquement plié dès le début du second acte, sur un corner où Torro n'a eu aucun mal à se débarrasser de Bouna Sarr. Même leur supériorité numérique, consécutive à l'exclusion de Willems quelques minutes plus tard, n'y a rien changé. Müller a envoyé un nouvel avertissement à Pelé, et Jovic s'est chargé de la punition, à la fin du temps réglementaire. L'OM semblait avoir enclenché une dynamique positive en championnat et cette défaite européenne a tout pour la perturber. Surtout qu'elle intervient quelques jours avant le choc face à Lyon, dont les quelques doutes ont été dissipés par une formidable victoire à City, en Ligue des Champions. Pire, Marseille a aussi perdu Adil Rami, victime d'une déchirure musculaire dès le début de la rencontre.
Le film du match
3eme minute (1-0)
Première occasion, et premier but pour l'OM ! Sur la droite, Sarr lance Thauvin. L'ailier accélère et centre fort devant le but, où Ocampos surgit pour reprendre parfaitement le ballon et ouvrir le score. 1-0, début de rencontre parfait pour les Marseillais.

5eme minute
Réaction allemande : sur la droite, Da Costa prend la défense marseillaise de vitesse et centre au ras du sol. Mais aucun des deux attaquants de l'Eintracht n'a pu reprendre le ballon.

9eme minute
Germain ! Nouvelle combinaison entre Sarr et Thauvin. Le meilleur buteur de Ligue 1 trouve Payet côté gauche. Le capitaine de l'OM contrôle de la poitrine et s'applique pour centrer vers Germain, dont le tir croisé de la tête est repoussé du bout des doigts par Trapp.

30eme minute
L'occasion en or de Germain ! L'attaquant olympien profite d'une passe en retrait complètement manquée par un défenseur adverse pour se retrouver en duel face à Trapp. Mais l'ancien joueur de Monaco fait le mauvais choix et bute sur le gardien prêté par le PSG.

36eme minute
Encore une erreur défensive de l'Eintracht. Cette fois-ci, elle profite à Thauvin, dont la frappe en première intention ne surprend pas Trapp.

40eme minute
Superbe ouverture de Payet, sur un contre, de l'extérieur du pied gauche. Il trouve Thauvin, à l'opposée, dans la surface, dont la reprise depuis un angle fermé est stoppée par Trapp.

45eme minute
PAYET ! Sur un coup franc à 25 mètres, le capitaine marseillais envoie un missile flottant que le portier allemand ne parvient pas à capter !

52eme minute (1-1)
L'égalisation de Francfort ! L'OM concède un corner après avoir laissé échapper Müller. Celui-ci est parfaitement botté au premier poteau où Torro, libre de tout marquage, ajuste Pelé de la tête.

72eme minute
Coup franc pour l'OM. Payet s'en charge et dépose le ballon sur la tête de Thauvin, qui ne parvient pas à cadrer sa reprise.

73eme minute
Quelle parade de Pelé ! Dans la surface, Müller prend le temps pour frapper mais le gardien marseillais se couche bien pour repousser le danger.

89eme minute (1-2)
LE COUP DE MASSUE SUR LA TÊTE DES MARSEILLAIS ! Dans sa surface, Radonjic manque complètement son dégagement et envoie le ballon dans les pieds d'un joueur adverse. Falette est décalé sur la gauche, l'ancien défenseur du FC Metz trouve Jovic, dont l'enchaînement contrôle - frappe crucifie Pelé ! L'OM va s'incliner à domicile.
Tops et flops

TOP 3

Pas de surprise : PAYET a encore été à l'origine de toutes les occasions dangereuses de l'OM. Il a même failli pousser Trapp à la faute de main sur un coup franc bien tiré avant la pause. Il a donné le tempo du match et le temps fort de l'Eintracht a coïncidé avec son petit coup de mou du retour des vestiaires.

En un quart-d'heure, JOVIC a fait plus que Haller en 75 minutes. Remuant après son entrée en jeu, l'attaquant serbe s'est offert un superbe enchaînement dans la surface en toute fin de match pour offrir la victoire à l'Eintracht.

Beaucoup de duels remportés au milieu, une énorme présence dans les airs et un but pour couronner le tout : TORRO est sorti du lot. Le robuste milieu de terrain a su se libérer du marquage de Bouna Sarr pour égaliser de la tête sur corner.


FLOP 3

Constamment débordé par Thauvin en première période, souvent gêné par Payet, WILLEMS a craqué. Auteur de deux fautes sur les leaders techniques marseillais, l'international néerlandais a été logiquement exclu avant l'heure de jeu, et a considérablement compliqué la tâche de son équipe.

Il était l'une des surprises du onze de départ de Rudi Garcia. Aligné sur le côté gauche de la défense marseillaise, KAMARA a rappelé qu'il était avant tout un joueur d'axe. Incapable de bien jauger son vis-à-vis, le minot a laissé énormément d'espace dans son dos. Et ce n'est pas un hasard si une majorité des occasions créées par l'Eintracht est née sur son côté.

RADONJIC n'avait pu se montrer lors des six petites minutes de jeu qu'il a disputées le week-end dernier face à Guingamp. L'ancien joueur de l'Etoile Rouge a eu un peu plus de temps ce jeudi, puisqu'il a suppléé Ocampos à la 72eme minute. Sa prestation, longtemps insignifiante, a pris une autre tournure lorsque son dégagement complètement raté en fin de match a amené le deuxième but de Francfort.
Monsieur l'arbitre au rapport
Pas grand chose à redire sur la prestation de M. Jug, aussi facilitée par le huis clos. L'expulsion de Willems est totalement justifiée l'homme au sifflet slovène n'est pas tombé dans le panneau lorsque plusieurs joueurs de l'OM ont cherché le penalty, notamment en fin de match.
La feuille de match
Ligue Europa (Groupe H) : MARSEILLE - FRANCFORT : 1-2
Stade Vélodrome (huis clos)
Temps sec - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Jug (7)

Buts : Ocampos (3eme) pour Marseille - Torro (52eme) et Jovic (89eme) pour Francfort

Avertissements : Aucun pour Marseille - Willems (16eme, 59eme) pour Francfort

Expulsion : Willems (59eme)


Olympique de Marseille
Pelé (6) - B.Sarr (4), Rami puis Luiz Gustavo (7eme) (5), Caleta-Car (4), Kamara (4) - Maxime Lopez (5), Strootman (5) - Thauvin (6) puis Mitroglou (84eme), Payet (cap) (7), Ocampos (5) puis Radonjic (72eme) - Germain (4)

N'ont pas participé : Escales (g), Sakai, Amavi, Sanson
Entraîneur : R.Garcia


Eintracht Francfort
Trapp (5) - Da Costa (6), Abraham (cap) (5), N'Dicka (5), Willems (3) - de Guzman (5) puis Falette (61eme), Torro (7), Hasebe (5), Kostic (4) - Gacinovic (4) puis Müller (45eme) (6), Haller (4) puis Jovic (75eme)

N'ont pas participé : Zimmermann (g), Fernandes, Russ, Beyreuther
Entraîneur : A.Hütter

Vos réactions doivent respecter nos CGU.