OL : Deux supporters en garde à vue après les incidents contre West Ham

OL : Deux supporters en garde à vue après les incidents contre West Ham©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 15 avril 2022 à 21h45

Au terme du match entre l'OL et West Ham en quart de finale retour de la Ligue Europa (0-3), des incidents ont éclaté au Groupama Stadium. D'après des informations de L'Equipe, deux supporters de l'OL ont été placés en garde à vue pour des violences et jets de projectiles, avant et pendant la rencontre contre le club anglais.


Lyon a essuyé une nouvelle déconvenue en Europe jeudi soir. Après le quart de finale aller contre West Ham (1-1), la formation de Peter Bosz est tombée de haut sur la pelouse du Groupama Stadium, s'inclinant lourdement (0-3). 10ème de Ligue 1, Lyon n'a désormais plus que le Championnat de France afin de tenter d'accrocher une éventuelle place en Europe pour la saison prochaine. Les supporters, eux, n'ont pu retenir leur colère lors du coup de sifflet final de la rencontre. En effet, ils ont tenté de pénétrer sur le terrain, mais les stadiers ont parfaitement su contenir la foule, empêchant la situation de devenir bien plus grave.

Des affrontements après la rencontre, deux policiers légèrement blessés

Toutefois, des incidents avaient également éclaté avant le coup d'envoi de l'opposition, selon des informations de L'Equipe. Ainsi, un supporter rhodanien a été interpellé et placé en garde à vue pour s'être battu avec des fans anglais. Une deuxième personne a été appréhendée par les forces de l'ordre pendant la rencontre. Elle a lancé une fusée d'artifice depuis les tribunes du Groupama Stadium, selon le quotidien sportif.


Les affrontements entre les fans de l'OL et ceux de West Ham se sont poursuivis à la sortie du stade. L'Equipe rapporte que, vers 23h30, des barrières de sécurité ont été lancées par certains, occasionnant des blessures légères pour deux policiers. Jean-Michel Aulas, lui, a demandé aux supporters des Gones de ne pas pénaliser davantage l'institution. "Il ne servirait à rien de pénaliser encore plus le club par des réactions de haine peu en rapport avec le sport : il reste sept matchs pour sauver une saison trop difficile, aidez l'institution OL", a-t-il notamment écrit sur son compte Twitter.  Dimanche, pour le compte de la 32ème journée de Ligue 1, l'OL recevra l'avant-dernier du Championnat de France, Bordeaux, au Groupama Stadium (17h05).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.