Nantes - Kombouaré : "C'est à mourir de rire !"

Nantes - Kombouaré : "C'est à mourir de rire !"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 03 novembre 2022 à 22h41

L'idée d'affronter potentiellement le FC Barcelone ou la Juventus dans trois mois, pour les barrages de Ligue Europa, fait plus que sourire Antoine Kombouaré. Le coach savoure à pleines dents la qualification de ses Canaris.



Les Nantais ont construit patiemment leur succès sur le terrain de l'Olympiakos (0-2), dans le dernier quart d'heure, et ont pu compter sur le petit coup de pouce obligatoire de Qarabag qui n'a pas su dominer Francfort (1-1), afin de continuer sa route en Ligue Europa alors que les Canaris étaient quasiment donnés pour morts dans cette C3 après quatre journées - avec seulement trois petits points. Antoine Kombouaré n'est pas peu fier de ses ouailles (sur RMC Sport) : "On finit avec ces neuf unités, surtout on a su maintenir le suspense jusqu'au bout. On a fait le boulot et je félicite les joueurs, on n'a pas de regret et il y a cette petite cerise sur le gâteau... C'est la récompense d'une équipe qui ne lâche jamais et qui donne. Au final, c'est un truc de dingue !"

Les potentiels adversaires donnent le tournis, particulièrement le Barça ou la Juventus : "J'entendais les joueurs dans le vestiaire, c'est à mourir de rire ! On est des nains, on est tout petits, on n'existe pas face à ces clubs-là ! Nous allons surtout continuer de découvrir et d'apprendre, même si la priorité reste bien sûr le championnat. Mais on aura des étoiles plein les yeux, surtout on va continuer à rêver. On n'a pas joué en fonction de Fribourg, on voulait gagner pour sortir la tête haute." Au coup de sifflet final en Grèce, il restait encore cinq minutes dans le temps additionnel à Qarabag (long de sept minutes au total) et les joueurs ont suivi la fin de la rencontre sur un téléphone, en direct. Le soulagement a été à la hauteur de leur crainte sur l'ultime offensive des Azerbaïdjanais, conclue par un tir non cadré dans la surface dans les toutes dernières secondes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.