Marseille : Garcia met la pression sur l'adversaire

Marseille : Garcia met la pression sur l'adversaire©Media365

Rédaction , publié le mercredi 25 avril 2018 à 16h30

Rudi Garcia s'est présenté en conférence de presse à la veille de la demi-finale aller de Ligue Europa entre Marseille et Salzbourg. Le coach phocéen a tenté de mettre la pression sur le club autrichien.

Rudi Garcia, quel discours tenez-vous à vos joueurs avant cette demi-finale ?Je dis aux joueurs de continuer à marquer des buts et d'en prendre moins. On doit absolument garder cette capacité à marquer, ensuite on doit être plus rigoureux à certains moments du match. On sera à domicile, dans un stade à guichets fermés. On va retrouver la même ambiance que contre Leipzig. Il faudra commencer le match à 21h05, ni avant, ni après. L'objectif, c'est la victoire. Si on peut gagner sans prendre de but ce sera mieux, mais il ne faut pas oublier qu'il y aura aussi un match retour là-bas et ça se jouera sur les deux manches.La possibilité de jouer cette finale à Lyon est-elle une motivation supplémentaire ?On espère qu'il reste trois matchs en Coupe d'Europe, et si c'est le cas il y en aura deux à domicile, donc oui c'est motivant.A quel point la possibilité de marquer l'histoire de l'OM est-elle présente dans vos têtes ?Honnêtement, je n'y pense pas. J'ai une demi-finale à jouer avec mon équipe et je suis juste concentré là-dessus. Ecrire l'histoire, ça ne viendra que si on est bon sur le terrain. On a déjà affronté Salzbourg en poules, et cette équipe nous a battu chez elle et on n'a pas réussi à gagner à domicile. On ne leur a même pas mis un but. Ils étaient en barrages de Ligue des Champions et n'ont pas perdu un match. Il ne faut pas l'oublier. Bien sûr, on a une histoire d'amour forte avec la Coupe d'Europe. Pour l'OM, ça représente quelque chose de fort.Garcia : « Le 3-4-3 peut être une source d'inspiration »Comment éviter le danger de faire le match avant ?Comme je l'ai dit, avant 21h05, il faut être tranquille, bien écouter, bien se préparer. Ensuite, ça dépend des matchs. On n'a pas toujours les mêmes rituels de préparation. L'essentiel est qu'ils soient assez tranquilles, qu'on ne gamberge pas pendant 24 heures. Il faudra lâcher les chevaux à 21h05.Le 3-4-3 utilisé contre Leipzig peut-il être une source d'inspiration ?Bien sûr, cela peut être une source d'inspiration. Les joueurs ont montré qu'ils pouvaient évoluer dans différents systèmes.Où jouera Luiz Gustavo ?Cela dépendra peut-être de la présence de Kamara et Rolando. Ou peut-être pas. Luiz Gustavo peut jouer partout, c'est ce qui est intéressant. Ce qui compte, c'est qu'il soit performant et que l'équipe le soit aussi.Garcia : « Complètement différent des poules »Vous avez déjà affronté Salzbourg en phase de poules, est-ce un avantage de connaître l'adversaire ?Le même avantage que pour eux... On espère démontrer que l'OM d'avril est différent de celui de l'automne et de l'hiver. Pour moi, ils sont favoris mais on est un outsider déterminé à rejoindre la finale. On est sur une double-confrontation, c'est complètement différent. La vérité des poules ne sera peut-être pas celle-là, c'est ce qu'on souhaite. Le rapport avec Leipzig ? Normalement, on n'a pas le droit de dire que Salzbourg est la filiale de Leipzig, ou que Leipzig est la maison-mère. Il n'y a qu'un Red Bull. On va l'affronter en demi-finale.Craignez-vous qu'Adil Rami soit perturbé par la sanction de la commission de discipline ?Je préfère me concentrer sur le sportif. Cette demi-finale est un événement à vivre à 100%. Adil est un professionnel, il a déjà gagné la Ligue Europa donc son expérience sera importante. A lui d'être performant comme d'habitude, et il le sera.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU