Ligue Europa : Un duel OM-Galatasaray redouté

Ligue Europa : Un duel OM-Galatasaray redouté©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 30 septembre 2021 à 11h55

Après les incidents de 2012 contre Fenerbahçe, l'Olympique de Marseille veille à ce que le match contre Galatasaray se déroule dans de bonnes conditions, jeudi soir en Ligue Europa.



Après deux sorties sans victoire et un début de saison réussi (0-0 à Angers et défaite 3-2 contre Lens), l'Olympique de Marseille retrouve jeudi la Ligue Europa. Cinquième de Ligue 1 la saison passée, le club marseillais va tenter d'offrir un premier succès européen à ses supporters à l'Orange Vélodrome après le résultat nul sur le terrain du Lokomotiv Moscou (1-1), il y a deux semaines. Pour cela, il faudra dominer Galatasaray (coup d'envoi à 21 heures). Une venue du club turc redoutée par les dirigeants marseillais.

Le triste souvenir d'OM-Fenerbahçe

Lors de la dernière réception d'une équipe turque, les choses avaient tourné au vinaigre. A l'occasion de la rencontre OM-Fenerbahçe (0-1) en Ligue Europa, le 22 novembre 2012, il y a avait eu de nombreux incidents dans différentes tribunes alors que le stade était pourtant en travaux et peu rempli (moins de 15000 spectateurs). Après le but turc survenu à la 40eme minute, des bagarres avaient éclaté, une quarantaine de sièges avaient été arrachés et jetés. Les supporters d'origine turque et des supporters marseillais s'étaient écharpés au milieu de familles devenues terrorisées dans ce triste climat.


Alors, le déplacement de Galatasaray a été minutieusement préparé. L'OM a absolument voulu éviter d'avoir des supporters turcs disséminés dans toute l'enceinte phocéenne. Et le club a proposé aux autorités de rassembler les fanas de « Gala ». « On voulait prendre les devants, éviter tout point de friction, détaille un membre de la garde rapprochée de Pablo Longoria, le président de l'OM, dans L'Equipe. C'est un club qui possède des communautés fortes en Europe, beaucoup de groupes de supporters en Allemagne, en France, en Belgique... On s'est dit qu'on allait proposer une tribune visiteurs, de la même façon que s'ils venaient de Turquie, on aurait organisé un voyage pour les amis du Galatasaray. Cette tribune a été agrandie au maximum de ses capacités et peut accueillir 3 400 personnes. L'idée est de ne pas avoir de places volantes n'importe où dans le stade. »

« Chacun est libre d'acheter les billets qu'il souhaite »

Sur le site Internet du club marseillais, on peut donc se déclarer sympathisant de Galatasaray, ce qui renvoie vers la zone visiteurs pour prendre son billet pour le match. « Chacun est libre d'acheter les billets qu'il souhaite, notre proposition est basée sur le volontariat. Mais nous sommes raccord avec toutes les dispositions juridiques, le prix des places de cette tribune s'élève à 25 euros et nous avons fait le maximum pour protéger nos virages. On ne peut pas se reposer à 100 % sur l'État, il faut travailler de concert », souligne Jacques Cardoze, le directeur de la communication de l'Olympique de Marseille. Plusieurs compagnies de CRS seront déployées, ainsi que des canons à eau pour éviter tout incident.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.