Ligue Europa : Séville vient à bout de l'Inter Milan et récupère " son " trophée

Ligue Europa : Séville vient à bout de l'Inter Milan et récupère " son " trophée©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 21 août 2020 à 23h05

Ce vendredi, à Cologne, le FC Séville a remporté une 6eme fois la Ligue Europa en dominant l'Inter Milan (3-2). Dans un match très animé, c'est l'ancien Nantais Diego Carlos qui a donné la victoire aux siens en d'une retournée en seconde période.



Lorsque l'on se retournera sur la Ligue Europa dans quelques décennies, l'histoire retiendra qu'elle est définitivement taillée pour le Séville. Alors que la finale de la grande Ligue des Champions scintille déjà à l'horizon, ce premier amuse-bouche a tenu toutes ses promesses. L'affiche avait de l'allure déjà, avec ce Séville - Inter, une opposition de style passionnante sur le plan tactique. Elle a été intense, âpre, indécise et spectaculaire jusqu'au bout. Et ce sont les Andalous qui ont eu le dernier mot après une multitude de rebondissements et une pluie de buts.

Il ne fallait pas arriver en retard devant son écran de télé. Dès la cinquième minute de jeu, Romelu Lukaku se jouait de l'ancien Nantais Diego Carlos pour obtenir un penalty avant de se faire justice (0-1, 5eme). La saison du buteur belge ressemble vraiment à quelque chose, il faudra s'en souvenir au moment de faire les comptes. Il était alors facile d'imaginer l'Inter de Conte entrer dans une phase de gestion pour contenir la révolte de Séville. Mais le problème de cette équipe se situe là, cette saison : l'Inter est incapable de conserver un score.

Un premier acte fou

Séville a pu en attester. Moins de dix minutes plus tard, le colosse De Jong a exploité un centre parfait de Jesus Navas pour égaliser d'une tête plongeante (1-1, 12eme). Tout était à refaire pour l'Inter. Le rythme a continué à s'intensifier dans ce combat des extrêmes. Séville a bonifié des circuits bien travaillés, avec un jeu léché et technique, quand les Intéristes, calculateurs et attentistes, attendaient une ouverture pour trouver la verticalité.

Après une grosse alerte de D'Ambrosio (19eme), ce sont les Rojiblancos qui sont repassés devant au score grâce à l'intenable De Jong, cette fois-ci sur coup-franc. Le puissant avant-centre a repris un ballon parfaitement dosé de Banega et expédié une tête lobée dans la lucarne (2-1, 33eme). Les rôles étaient inversés. C'était donc à l'Inter de répondre. Et le bande à Conte a répondu ! Deux minutes plus tard, sur la même formule, c'est le vétéran Diego Godin qui a catapulté une tête victorieuse et remis les deux équipes à égalité (2-2, 35eme).

Séville au bout de la nuit

Au retour des vestiaires, l'Inter a trouvé un second souffle face à une formation qui s'exposait de plus en plus. Les lignes se sont étirées à mesure que la fatigue a gagné du terrain. Gagliardini a manqué une opportunité énorme en voyant sa reprise contrée in extremis par Fernando (53eme), puis Lukaku a perdu son duel face à Bounou (65eme).

Un temps fort non bonifié que l'Inter a payé cher. Scénario classique. Car dans la foulée, c'est bien le FC Séville qui a repris l'avantage, sur un air de revanche pour Diego Carlos. L'ancien joueur du FC Nantes a tenté une improbable reprise acrobatique que Lukaku a dévié dans son propre but (3-2, 74eme). Les Andalous ont trouvé les ressources physiques et mentales pour conserver cet avantage jusqu'au coup de sifflet final, après un dernier sauvetage de Koundé (82eme). Ultime coup d'éclat d'une finale agréable. La sixième du FC Séville, qui s'adjuge sa sixième Ligue Europa !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.