Ligue Europa - RB Salzbourg : La recette du succès ? Une jeunesse pétrie de talent guidée par un entraîneur du cru

Ligue Europa - RB Salzbourg : La recette du succès ? Une jeunesse pétrie de talent guidée par un entraîneur du cru©Media365

Raphaël Brosse, publié le jeudi 26 avril 2018 à 08h57

Le Red Bull Salzbourg défie l'Olympique de Marseille ce jeudi soir (21h05) en demi-finale aller de Ligue Europa. Menée par Marco Rose, la jeune équipe autrichienne entend bien ne pas subir le même sort que Leipzig il y a deux semaines.

Marseille n'en a donc pas encore fini avec la famille Red Bull. Après Leipzig, éliminé au tour précédent à l'issue d'un match retour ébouriffant (5-2), les Olympiens voient en effet un autre club appartenant au groupe de boissons énergisantes se dresser sur leur chemin, à savoir Salzbourg. Si la prudence était globalement de mise avant d'affronter le deuxième de la Bundesliga 2016-17, de nombreux supporters phocéens ont dû pousser un « ouf » au moment du tirage au sort des demi-finales. Car il faut le reconnaître : la formation autrichienne est, sur le papier, incontestablement moins prestigieuse qu'Arsenal et l'Atlético Madrid, les deux autres membres du dernier carré. Et peu importe, au fond, que l'OM n'ait pas réussi à inscrire le moindre but à cet adversaire lors de la phase de groupes (1-0, 0-0).Salzbourg a remporté la Youth League en 2017« Pour moi, ils sont favoris, » a cependant affirmé Rudi Garcia en conférence de presse. Difficile de dire si le coach marseillais était sincère ou s'il cherchait juste à éviter que toute la pression ne repose sur son équipe. Cette pression, justement, le RB Salzbourg ne la connaît guère. Son effectif est essentiellement composé de jeunes joueurs (23,8 ans de moyenne d'âge selon Transfermarkt, contre 26,8 ans pour Marseille), dont la plupart évoluent ensemble depuis plusieurs saisons déjà. Certains d'entre eux ont même fréquenté le très moderne centre de formation salzbourgeois, sorti de terre sous l'impulsion de Red Bull. Une politique visant à favoriser l'émergence des talents de demain et récompensée en avril 2017 quand le RBS, notamment tombeur du PSG (5-0) et du FC Barcelone (2-1) un peu plus tôt dans la compétition, a remporté la Youth League.Rose, un entraîneur influencé par KloppActeurs de cette épopée européenne, Amadou Haidara (20 ans) et Hannes Wolf (19 ans), entre autres, ont depuis intégré l'équipe première. Marco Rose a suivi le même chemin. A la tête des U19 vainqueurs de la Youth League, l'entraîneur allemand a pris la succession d'Oscar Garcia sur le banc des Rotten Bullen l'été dernier. Arrivé sur les bords de la Salzach en 2013 afin de s'occuper des U16 du RBS, l'ancien défenseur est resté dans la même structure et a donc logiquement fini par prendre les rênes du groupe professionnel. Le technicien de 41 ans prône un jeu assez vertical et n'est pas insensible au « gegenpressing » cher à Jürgen Klopp, sous les ordres duquel il a longtemps évolué à Mayence. Son habituel 4-4-2 en losange n'est pas composé de stars, c'est une évidence. Mais Munas Dabbur (cinq buts en Ligue Europa cette saison) et ses coéquipiers ne nourriront aucun complexe d'infériorité face à Marseille. Ils n'en avaient pas non plus nourris face à la Real Sociedad, au Borussia Dortmund et à la Lazio Rome, qu'ils ont bouté hors de la compétition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.