Ligue Europa - OM : Dimitri Payet doit profiter de la lumière pour la voir en juin

Ligue Europa - OM : Dimitri Payet doit profiter de la lumière pour la voir en juin©Media365

Geoffrey Steines, publié le jeudi 05 avril 2018 à 08h40

Promu leader offensif de l'OM en l'absence de Florian Thauvin, Dimitri Payet tient l'opportunité de finir la saison en trombe pour regagner sa place dans le groupe France en vue de la Coupe du Monde. En particulier en Ligue Europa.

Tous les projecteurs du football français sont braqués sur l'Olympique de Marseille, ultime club tricolore engagé en Coupes d'Europe cette saison. Il jouera en partie sa place dans le dernier carré de la Ligue Europa ce jeudi en quart de finale aller chez le RB Leipzig (21h05). Avec une défense remaniée et un chef d'orchestre offensif désigné : Dimitri Payet. Avant même la blessure de Florian Thauvin, pendant un rassemblement à Clairefontaine avec l'équipe de France auquel le Réunionnais n'était pas convié, il avait haussé son niveau. Il a notamment joué un rôle prépondérant au tour précédent contre l'Athletic Bilbao en Ligue Europa, avec deux buts et une passe décisive sur la double confrontation. Encore samedi à Dijon (1-3) il s'est occupé de tout pour sortir l'OM du traquenard bourguignon : passe décisive pour l'ouverture du score, un corner bien tiré pour reprendre l'avantage et un penalty provoqué puis transformé pour sceller le match, après en avoir raté un deux minutes plus tôt.Garcia : « Payet, un joueur merveilleux »Longtemps Payet a couru après sa meilleure forme physique, la faute à des pépins physiques qui ont tronqué son début de saison. Mais depuis début 2018, il est redevenu lui-même. Il a retrouvé son coup de rein et sa justesse technique aux abords de la surface adverse, avec des statistiques au diapason (6 buts et 10 passes décisives sur l'année civile). « Il monte en puissance, il retrouve son niveau, c'est le Dimitri Payet que l'on aime, celui qui est influent sur le jeu de son équipe, mais qui est aussi décisif, se félicitait Rudi Garcia début mars. Cela tombe bien car on est sur une période où l'on est sur des échéances importantes. » L'entraîneur de l'OM, qui avait déjà dirigé Payet à Lille, s'était montré encore plus dithyrambique à l'endroit de son joueur sur RMC en janvier, dans l'émission Team Duga : « C'est un joueur merveilleux sur le terrain. Il a du caractère, il prend ses responsabilités, il assume. » Ce qui explique pourquoi Garcia lui a confié le brassard de capitaine en début de saison.Deschamps n'a pas fermé la porteThauvin n'étant pas du voyage en Allemagne, Payet y sera l'indiscutable patron du secteur offensif marseillais. Il aura toute la lumière pour lui, comme son OM. Une occasion idéale de rappeler à Didier Deschamps qu'il a encore le jus pour rendre de fiers services à l'équipe de France en Russie en juin lors de la prochaine Coupe du Monde. Surtout que la blessure de son coéquipier en club l'amène à jouer davantage sur un côté, ce qui pourrait servir son destin chez les Bleus, à écouter les explications du sélectionneur quant à son absence de la liste de mars. « Il joue dans un rôle plus axial avec Marseille, avait expliqué Deschamps. Il est mieux depuis quelques matchs par rapport à ce qu'il faisait, mais il peut encore faire mieux. Je sais ce qu'il est capable de faire, parce qu'il a été important, mais ce n'est pas parce qu'il n'est pas là... Il y aura du temps. » Celui de Payet pour enfin disputer un Mondial est compté. Alors autant tout faire pour ne pas avoir de regrets.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.