Ligue Europa - OM : Boubacar Kamara, le chaînon manquant du système Garcia ?

Ligue Europa - OM : Boubacar Kamara, le chaînon manquant du système Garcia ?©Media365
A lire aussi

Thomas BONNAVENT, publié le vendredi 15 septembre 2017 à 10h52

Auteur d'une prestation solide face à Konyaspor en ouverture de la Ligue Europa jeudi soir (1-0), Boubacar Kamara a montré qu'il avait les moyens de soulager le milieu de terrain de l'OM.

C'est un constat qui s'est transformé en running-gag du côté du Vieux-Port. Le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a souvent été dépassé depuis le début de la saison. Quand Luiz Gustavo est là, Maxime Lopez et Morgan Sanson l'abandonne. Quand Luiz Gustavo n'est pas là (suspendu face à Rennes dimanche dernier), rien ne va. Rudi Garcia n'est jamais parvenu a trouvé la clé pour équilibrer son milieu de terrain dans son fameux 4-3-3. Mais ce premier match de Ligue Europa face à Konyaspor jeudi soir (victoire 1-0) pourrait changer la donne.
Kamara au milieu, une trouvaille signée Garcia
Titulaire au milieu de terrain face aux Turcs, Boubacar Kamara (17 ans) a livré une prestation encourageante. Le plus jeune joueur à disputer un match européen sous les couleurs de l'OM n'a pas paniqué. Le nouveau compagnon de Luiz Gustavo dans le cœur du jeu olympien a étonné par son calme et sa simplicité. Alors que certains observateurs insisteront sur le fait que Rudi Garcia a cédé sous la pression populaire, l'entraîneur s'est forcé à prouver le contraire. « Il était prévu de le faire jouer sur ce match là même si on avait gagné les deux derniers », a-t-il avoué en conférence de presse. Mais le choix d'installer le « Minot » dans le milieu de terrain marseillais est bel et bien signé Rudi Garcia. Si Franck Passi a su transformer Bouna Sarr en latéral droit, l'ancien coach lillois est persuadé que Kamara « peut devenir un très bon milieu de terrain même s'il a une formation de défenseur central. »
Kamara, le « Minot » qui manquait à Luiz Gustavo
Sans être éblouissant, le jeune marseillais a tout de même profité de cette rencontre pour étaler ses qualités. Des qualités qui ont (souvent) fait défaut depuis le début de saison à l'OM. Agressivité, sang-froid, rigueur tactique, « Bouba » Kamara a équilibré le milieu marseillais et épauler son compaire Luiz Gustavo qui n'a pas passé tout son temps à compenser les lacunes tactiques de ses coéquipiers. « Luiz Gustavo et Bouba Kamara nous ont beaucoup aidés. Ils ont fait un travail énorme au milieu de terrain. Grace à eux, on s'est senti plus solides derrières. Avoir deux guerriers comme eux ça fait du bien. Bouba a fait attention à couvrir tout le monde pour ne pas exposer les centraux sur des un contre un », confiait Adil Rami après la rencontre. Tout en restant simple, il a permis au Brésilien et à Dimitri Payet, repositionné en numéro dix, d'être plus à l'aise. Suffisant pour s'installer définitivement dans le onze marseillais ?
Garcia : « Kamara va nous aider cette saison »
La trajectoire du « Minot » n'est pas sans rappeler celle de son coéquipier Maxime Lopez. Quelques semaines après la signature de son contrat pro, Lopez faisait ses débuts avec l'OM en Coupe de la Ligue face au Clermont Foot. Pour finalement ne plus quitter le onze olympien. Trajectoire identique pour Bouba Kamara ? Après avoir paraphé son premier contrat pro en mai 2017, le milieu de terrain de l'OM postule à une place de titulaire. Mais Rudi Garcia reste prudent. « Il n'a toujours pas 18 ans et il faut être assez prudent dans son utilisation. Il ne faut pas le brûler. J'ai eu la réponse que j'attendais, c'est-à-dire que Bouba (Kamara) peut aider son équipe malgré son âge. Comme Max (Lopez) l'a fait la saison dernière. Il va nous aider cette saison. » Un mystère comme un nouveau coup de poker - gagnant ou perdant - du coach marseillais ? Avec un deuxième jeune issu du centre de formation, l'OM « Champions Project » pourrait retrouver un peu de son éclat.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU