Ligue Europa : Manchester United dans la douleur, Monchengladbach humilié, la Roma tranquille

Ligue Europa : Manchester United dans la douleur, Monchengladbach humilié, la Roma tranquille©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le jeudi 19 septembre 2019 à 23h19

Wolfsberger a réalisé l'exploit de s'imposer sur la pelouse de Mönchengladch (4-0) lors de la première journée de Ligue Europa ce jeudi soir. Astana a longtemps cru tenir l'exploit mais a craqué en fin de match à Old Trafford (1-0). La Roma contre Basaksehir (3-0) et Ludogorets face au CSKA Moscou (5-1) ont eu une soirée plus tranquille.

Groupe G : Porto ne tremble pas, les Rangers sont de retour

Le FC Porto n'a pas tremblé face aux Young Boys Berne (2-1). Les Dragons se sont imposés grâce à un doublé de Soares. Le penalty inscrit au quart d'heure de jeu par Nsame n'a rien changé à la victoire du club portugais. Dans l'autre match de ce groupe, les Rangers ont prouvé qu'ils sont bien de retour au plus haut-niveau. Les Ecossais ont pris le meilleur sur le Feyenoord Rotterdam (1-0). Ojo a marqué peu avant la demi-heure de jeu alors que Tavernier avait manqué un penalty en tout début de rencontre.

Groupe H : Un carton pour Ludogorets, l'Espanyol accroché 

Ludogorets est le premier leader du groupe H. Les Bulgares ont réalisé un carton à domicile face au CSKA Moscou (5-1). A la mi-temps, c'est pourtant le club russe qui menait grâce à un but de Diveev. Mais un triplé de Keseru, et des buts de Lukoki et Wanderson ont changé la physionomie de la rencontre en cinq minutes au retour des vestiaires. L'Espanyol Barcelone n'a pas réussi à faire mieux qu'un match nul sur sa pelouse face à Ferencvaros (1-1). Vargas a égalisé à l'heure de jeu alors que Lopez avait marqué contre son camp à la dixième minute.

Groupe I : Wolfsbourg premier leader d'un groupe où Saint-Etienne a perdu

Saint-Etienne commence sa campagne européenne avec une défaite sur la pelouse de La Gantoise (3-2). Wolfsburg, qui a fait respecter la logique contre Oleksandriya (3-1), est le premier leader du groupe I. Arnold et Mehmedi avaient plié la rencontre dès la demi-heure de jeu. Quand le club ukrainien a réduit la marque par Banada, il a encaissé un but de Brekalo dans la minute qui a suivi.

Groupe J : La sensation Wolfsberger

La plus grosse surprise du jour a eu lieu au Borussia-Park. Là-bas, Mönchengladbach a été giflé par Wolfsberger (0-4). Weissman, Leitgeb et Ritzmaier avaient marqué avant la pause d'une rencontre à sens unique. En seconde période, Leitgeb a rajouté un but pour permettre à sa formation de partager la tête du groupe avec l'AS Rome. Les Giallorossi ont eu raison de Basaksehir (4-0). Caïçara a marqué contre son camp puis Dzeko, Zaniolo et Kluivert ont réalisé un superbe numéro pour offrir une victoire important aux Giallorossi. Lors de la prochaine journée, les deux leaders de cette poule vont s'affronter.

Groupe K : Le Slovan Bratislava s'impose dans le temps additionnel, Wolverhampton surpris

Dans un match complètement fou, le Slovan Bratislava a eu raison du Besiktas (4-2). Rapidement devant grâce à Sporar, les Slovaques ont du tout refaire en seconde période après un penalty de Ljajic et un but contre son camp de Bozhikov. Mais les hommes de Jan Kozak ont trouvé la solution grâce à un deuxième but de Sporar et surtout aux réalisations de Ljubicic et Moha dans le temps additionnel. Dans ce même groupe, le Sporting Braga est allé s'imposer sur la pelouse de Wolverhampton grâce à un but d'Horta (0-1).

Groupe L : Manchester United a galéré

Sur la pelouse d'Old Trafford, Manchester United a eu beaucoup de difficultés pour trouver la solution face à Astana (1-0). C'est finalement sur un exploit individuel de Mason Greenwood que la formation dirigée par Ole Gunnar Solskjaer a pu se sortir du piège kazakh. Un résultat logique tant les Red Devils ont dominé. Ils sont seuls en tête grâce au nul entre le Partizan Belgrade et l'AZ Alkmaar (2-2). Les Serbes n'ont pas su profiter de l'heure passée en supériorité numérique après l'expulsion de Svensson pour gagner. Un doublé de Natcho avait pourtant remis les hommes de Milosevic dans le droit chemin après l'ouverture du score de Stengs. Mais Boadu a trouvé la faille pour égaliser à 20 minutes du coup de sifflet final.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.