Ligue Europa - Lyon : Avant Villarreal, Bruno Genesio durcit son discours

Ligue Europa - Lyon : Avant Villarreal, Bruno Genesio durcit son discours©Media365
A lire aussi

Maxence Dourlen, publié le jeudi 15 février 2018 à 09h03

L'Olympique Lyonnais affronte Villarreal en 16eme de finale aller de Ligue Europa ce jeudi (21h05), au sortir de trois défaites de rang en Ligue 1. Une mauvaise passe qui a obligé Bruno Genesio à durcir le ton.

Sur son banc, Bruno Genesio est du genre démonstratif. Il n'est pas rare d'entendre la voix de l'entraîneur lyonnais rappeler ses troupes à l'ordre. Mais une fois la rencontre terminée, le successeur d'Hubert Fournier devient moins expansif. Plus renfermé et surtout plus calme. En apparence. Car quand les circonstances l'exigent, l'ancien adjoint est capable de taper du poing sur la table. Il l'a de nouveau prouvé cette semaine, après la défaite de son équipe contre Rennes, dimanche. La troisième de suite en Ligue 1, après les revers concédés à Bordeaux et à Monaco. Avant d'accueillir Villarreal en 16eme de finale aller de Ligue Europa, ce jeudi soir au Groupama Stadium (21h05), Bruno Genesio a rappelé certains joueurs à l'ordre. « C'est à nous de rassurer ceux qui en ont besoin, de bousculer ceux qui en ont besoin... Les cas sont différents », a développé l'entraîneur lyonnais.Mariano accepte la sanction sans sourcillerMais la mise au point ne passera pas le seuil du vestiaire. « Il y a un besoin de remise en question un peu plus important en ce moment, mais je garde les noms pour moi. Ce que j'ai dit aux joueurs est entre eux et moi. Quand certaines attitudes se reproduisent, ce n'est plus un hasard, et il faut que ça change », a ajouté Bruno Genesio en conférence de presse mercredi après-midi. S'il ne cite pas les noms, force est de constater que sur les trois défaites de l'OL, plusieurs individualités ont failli : Marcelo, dans le dur en défense, Tanguy Ndombele, loin du niveau affiché contre le PSG, Lucas Tousart, moins efficace à la récupération, ou même Mariano, transparent en attaque. Ce dernier a d'ailleurs été sorti dès la mi-temps contre Rennes, comme un symbole du mécontentement de son coach. « Il y a des bons et des mauvais moments dans une saison, a commenté l'attaquant mercredi. Il y a des décisions qui se prennent au sein d'une équipe. Je suis content de la manière dont les choses se passent jusqu'à présent. »Genesio garde la main sur son groupeC'est l'autre enseignement de cette mise au point. Même si son équipe reste sur trois défaites en championnat et a vu Monaco et Marseille prendre de l'avance dans la course à la deuxième place, l'OL ne se désunit pas. Pour le moment, Bruno Genesio garde la main sur son groupe. Et cette notion de « groupe », il compte bien la remettre au centre des attentions pour les prochaines sorties du club rhodanien. « Il n'existe pas de bonne performance sans rigueur et sans efficacité défensive. Je pense que c'est ce qu'on a un peu oublié sur les derniers matchs. Il faut que tous les joueurs soient capables de faire ces courses défensives, et je dis bien tous, a insisté l'entraîneur de l'OL avant la réception de Villarreal. Quand un seul ne le fait pas, on est en grande difficulté. C'est un peu comme cela qu'on était sorti de notre première mauvaise série. » C'était en septembre, exactement quand avait démarré la Ligue Europa. Rebelote.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU