Ligue Europa - Finale / Atlético : Griezmann comme bourreau, Koke à la création... Les notes des Madrilènes

Ligue Europa - Finale / Atlético : Griezmann comme bourreau, Koke à la création... Les notes des Madrilènes©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le mercredi 16 mai 2018 à 22h40

Auteur d'un doublé pour l'Atlético Madrid, Antoine Griezmann a incontestablement été l'homme de cette finale de la Ligue Europa. L'attaquant international français a pu compter sur le soutien de Gabi et de Koke pour mener les Colchoneros au sacre.

LE TOP  : Antoine Griezmann (8)


Idéalement servi par Gabi, le Tricolore a su faire preuve de sang-froid pour convertir sa première occasion de la partie (21eme). Bis repetita en seconde période avec le but du break qui a mis KO les Phocéens (49eme). L'ancien joueur de la Real Sociedad a su jouer juste pour battre son record de buts sur une saison en Coupe d'Europe (8 réalisations). Annoncé en partance pour le Barça, le natif de Mâcon n'avait clairement pas la tête ailleurs sur la pelouse du Groupama Stadium. « Grizou » est tout simplement devenu le premier joueur français a marqué un doublé lors d'une finale européenne. Remplacé par Fernando TORRES (90eme)

Jan Oblak : 6


Les Phocéens ont commencé par avoir quelques situations (et surtout une énorme occasion vendangée par Valère Germain), mais le Slovène a passé une soirée relativement tranquille. Présent dans les airs lorsqu'il le fallait, l'ancien joueur du Benfica Lisbonne s'est notamment montré rassurant sur une frappe de Jordan Amavi (84eme). Alors que le Paris Saint-Germain lui fait notamment les yeux doux pour le Mercato d'été, le dernier rempart des Colchoneros peut tout de même remercier son poteau droit sur une tête de Kostas Mitroglou (81eme). La réussite des grands gardiens, non ?

Sime Vrsaljko : 4


Rapidement averti (24eme), le latéral croate n'a pas donné tous les gages de sécurité au niveau défensif. Formé au Dinamo Zagreb, l'ancien joueur du Genoa et de Sassuolo peut s'estimer heureux de s'être retrouvé face à Lucas Ocampos. Cela aurait pu être nettement plus compliqué contre un adversaire plus percutant. Le natif de Rijeka a logiquement été remplacé à la pause par JUANFRAN (46eme - 5) qui a eu du mal à mettre en route.

José Gimenez : 6


Agé de 23 ans, le natif de Toledo est moins connu que Diego Godin, mais les deux Uruguayens sont apparemment faits du même bois. Intraitable dans les duels, l'ancien joueur du Danubio FC représente l'avenir des Colchoneros. On comprend mieux pourquoi la formation entraînée par Diego Simeone s'active pour blinder son engagement qui expire en juin 2020.

Diego Godin : 5


Hormis une frayeur en début de match (4eme), l'international uruguayen n'a pas laissé le moindre espace à Valère Germain. La note artistique n'est pas très haute, mais l'essentiel est ailleurs pour l'ex-sociétaire de Villarreal, qui a aussi su placer un coup de tête qui n'est pas passé loin du but de Steve Mandanda (52eme). Une prestation en patron malgré un duel aérien perdu face à Kostas Mitroglou (81eme), qui a trouvé le poteau droit de Jan Oblak.

Lucas Hernandez : 6


Préféré à Filipe Luis pour démarrer au poste de latéral gauche, le natif de Marseille a su faire preuve de vigilance face au duo composé de Florian Thauvin et Bouna Sarr. Cela a parfois a été limite, mais le Tricolore a fait le boulot. Une prestation qui a dû être appréciée par Didier Deschamps, même si le Madrilène part de loin pour arracher une place dans la liste pour le Mondial russe. Averti en fin de match (78eme), mais cela reste anecdotique.

Koke : 7


De retour sur le flanc gauche après avoir été testé comme meneur avec un milieu en losange, le Madrilène est progressivement monté en puissance lors de cette finale. Double passeur décisif, l'international espagnol (38 sélections) a parfaitement joué son rôle de leader. Exemplaire dans son attitude, le numéro 6 a aussi inquiéter Steve Mandanda avec un centre-tir qui aurait pu déboucher sur un but (70eme).

Saul Niguez : 6


Après un début de match mitigé, l'international espagnol a pris ses marques face au 4-2-3-1 de l'OM. Alors que tout le monde connaît son potentiel offensif, le numéro 8 s'est montré extrêmement rigoureux aux côtés de Gabi. Précieux à la récupération, le natif d'Elche est également à l'origine du 3-0.

Gabi (cap) : 7


Associé à Saul Niguez à la récupération, le capitaine madrilène a été fidèle à sa réputation. Sobre et le plus souvent efficace, l'ancien sociétaire de Saragosse a joué les régulateurs au sein de l'entrejeu des Colchoneros. Présent au pressing, le numéro 14 s'est illustré avec une passe décisive pour l'ouverture du score de « Grizou », avant d'enfoncer l'OM avec la réalisation du 3-0. Pas mal pour un joueur qui aura bientôt trente-cinq ans !

Angel Correa : 5


Positionné sur le côté droit du 4-4-2 de Diego Simeone, l'international argentin a su se sacrifier pour assurer l'équilibre de son équipe. Ce n'est pas forcément sa marque de fabrique, mais l'ancien joueur de San Lorenzo s'est montré discipliné pour tenir son couloir avec Sime Vrsaljko puis Juandran. Le numéro 11 a manqué de justesse sur sa seule occasion de la rencontre (48eme). Remplacé par Thomas PARTEY (88eme).

Diego Costa : 5


Bien pris par Adil Rami, l'ancien joueur de Chelsea n'a pas eu l'occasion de vraiment s'illustrer lors de cette finale. Mais fidèle à lui-même, l'international espagnol n'a pas ménagé ses efforts pour peser sur la défense olympienne. On peut ne pas être fan de son style, mais c'est un combattant qui se révèle comme le parfait complément d'Antoine Griezmann.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.