Ligue Europa : C'était "impossible", mais l'OL l'a fait

Ligue Europa : C'était "impossible", mais l'OL l'a fait©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 22 octobre 2021 à 09h36

Rapidement mené 2-0 sur la pelouse du Sparta Prague jeudi soir, l'Olympique Lyonnais s'est finalement imposé 4-3 pour poursuivre son parcours parfait en Ligue Europa.



Ils étaient bien mal embarqués. A quelques minutes de la pause, les Lyonnais étaient menés 2-0 sur la pelouse du Sparta Prague jeudi soir pour le compte de la troisième journée de la phase de poules de la Ligue Europa. La faute à un doublé de Luka Haraslin (4e et 19e), et à une entame parfaite des locaux. Mais l'OL, finalement vainqueur 4-3, s'est révolté. Karl Toko Ekambi a réduit l'écart, avant les entrées décisives d'Emerson et surtout de Lucas Paqueta à la pause. Le Brésilien, qui marche sur l'eau actuellement, a encore tout changé, inscrivant le troisième but des siens à la 67e minute, alors qu'Houssem Aouar avait auparavant égalisé (53e). Après un contrôle chanceux, Toko Ekambi a donné une avance plus conséquente aux Gones (88e), et Ladislav Krejci a réduit l'écart au bout du temps additionnel (90e+6).

Bosz : "Je n'oublie pas les 20 premières minutes"

"On savait que ça allait être difficile, heureusement on a réussi à prendre les trois points. Après le début de match raté, on s'est parlé. Le plus important c'est qu'on a réussi à renverser la tendance et il faut que ça nous serve de leçon. On a de l'avance. On a un pied dedans", a ensuite déclaré Toko Ekambi, déjà auteur de cinq buts en trois matchs dans la compétition. Peter Bosz a lui reconnu que son équipe avait "très mal démarré, avec un manque d'agressivité. Mais on est bien revenus. J'avais dit avant le match que cette équipe aimait les duels, et beaucoup courir. Et normalement, c'est impossible de revenir dans le match en Europe mais avec le talent, on a réussi à le faire. On a marqué juste avant la pause. C'était important. J'ai dit à l'équipe qu'il fallait gagner et non pas un match nul. Mais je n'oublie pas les 20 premières minutes", a insisté le technicien néerlandais, qui se serait sans doute bien passé de l'expulsion de Malo Gusto, la cinquième cette saison pour un joueur lyonnais. L'OL est en tout cas très bien parti dans ce groupe A, avec trois victoires en autant de matchs et cinq points d'avance sur leur dauphin tchèque, et six sur les Rangers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.