Ligue Europa : Banega a chambré Conte et sa "perruque"

Ligue Europa : Banega a chambré Conte et sa "perruque"©Media365

Paul Rouget : publié le samedi 22 août 2020 à 15h13

Lors d'un accrochage en première période de la finale de la Ligue Europa entre Séville et l'Inter Milan (3-2), Ever Banega et Antonio Conte ont échangé quelques amabilités... 

 

Une statistique impressionnante. Pour sa sixième finale de Ligue Europa, le Séville FC a remporté le trophée pour la sixième fois en dominant l'Inter Milan à l'issue d'un match spectaculaire vendredi soir à Cologne (3-2). Une rencontre qui s'est un peu tendue en première période, après une apparente main de Diego Carlos dans la surface. Sauf que Danny Makkelie, l'arbitre néerlandais de cette rencontre, n'a pas sifflé penalty, refusant même d'aller visionner les images. Ce qui a beaucoup énervé Antonio Conte. 

L'entraîneur intériste a vivement protesté, et Ever Banega a alors tenté de s'inviter dans la discussion. Conte a ensuite semblé se moquer de la taille du milieu de terrain argentin (1,74m). Banega lui a répondu en se frottant les cheveux, lâchant au technicien italien, selon Sky Sport Italia et La Gazzetta dello Sport : "Voyons si cette perruque est vraie." Une référence à l'abondante chevelure de Conte, qui affichait pourtant une importante calvitie lors de la fin de sa carrière de joueur et aurait depuis eu recours à des implants capillaires. Interrogé en conférence de presse sur cet accrochage qui lui a valu un carton jaune, l'ancien Juventino, qui voulait s'expliquer avec le Sévillan, n'a pas voulu en rajouter. "J'ai été footballeur, et ce qu'il se passe sur le terrain reste sur le terrain. Je ne pense pas que ce qu'il s'est passé avec Banega vous regarde, pour être totalement honnête, a-t-il rapidement évacué, avant de revenir sur la finale. On a eu les opportunités pour gagner le match en deuxième période mais il y a eu ce but contre-son-camp (de Lukaku, ndlr). Même après, on a eu l'occasion de marquer à nouveau mais ça s'est malheureusement terminé comme ça." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.