Ligue Europa - Atlético Madrid : Les Colchoneros se reconnaissent en cet OM

Ligue Europa - Atlético Madrid : Les Colchoneros se reconnaissent en cet OM©Media365

Geoffrey Steines, publié le mardi 15 mai 2018 à 18h00

Diego Simeone a souligné à maintes reprises mardi qu'il trouvait des points communs à l'Atlético Madrid et à l'OM avant leur affrontement en finale de la Ligue Europa. Ce qui laisse augurer, selon le coach des Colchoneros, d'un match intense à prévoir.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A LYON« Ce sera une belle finale, j'en suis sûr ». Tout amateur de football souhaiterait que l'oracle Diego Simeone ait bien senti le coup. Suspendu et privé de banc pour la finale de Ligue Europa opposant son équipe à Marseille mercredi (20h45), l'entraîneur de l'Atlético Madrid était bien présent mardi pour la traditionnelle conférence de presse d'avant-match. Et pour appuyer sa thèse d'un match ouvert au Parc OL, « El Cholo » a évoqué les points communs entre les Colchoneros et l'OM de cette saison. « Nous aurons un adversaire en face de nous et il faudra essayer de l'éteindre, a lancé Simeone. C'est une équipe bien préparée, qui a réalisé une saison de très haute facture. (...) Les deux équipes se ressemblent, avec un jeu direct, une bonne circulation. Ils jouent peut-être ensemble depuis moins longtemps, mais ils ont aussi cet enthousiasme, cette envie de jouer. »

Simeone : « Ce sera intense, avec beaucoup de frictions »

L'envie de jouer, ce n'est pourtant pas ce qui caractérise en premier l'Atlético. Ce groupe s'est d'abord construit sur un bloc imperméable sans ballon et sur sa faculté à sanctionner la moindre erreur adverse, contrairement à un OM plus déséquilibré et moins solide défensivement. Mais l'analyse de Simeone ne vient pas de nulle part pour autant. Les Colchoneros et les Marseillais partagent un état d'esprit sans faille, un caractère pouvant tout renverser sur leur passage, une grinça impressionnante. Un aspect mental qui aura forcément son importance ce mercredi. « En face de nous, nous aurons une équipe qui va mettre beaucoup d'envie, beaucoup de pression, et nous essayerons de leur faire mal en imposant notre jeu au fur et à mesure du match, a anticipé Simeone. Ce sera intense, avec beaucoup de frictions. » Si l'Atlético arrive à amener la rencontre sur ce terrain, il aura en partie réussi sa mission, parce qu'il y est quasi injouable, que ce soit en Espagne ou sur la scène européenne.

22 buts de plus pour l'OM

Les individualités madrilènes n'ont certes rien à envier à celles de l'OM dans le secteur offensif, mais la culture globale est différente. A titre de comparaison, Marseille a inscrit 22 buts de plus en championnat cette saison. Pas une question de niveau, juste de philosophie. « C'est vrai que c'est une équipe dangereuse à tous les niveaux, et notamment sur les phases arrêtées, a soufflé Simeone. (...) L'entraîneur (Rudi Garcia) a très bien travaillé avec son groupe, alors il faut forcément s'attendre à un match intense. » Diego Godin a une idée claire sur la meilleure façon de contrecarrer l'OM et d'emporter la mise mercredi. « C'est un axe vertical, intense, avec des très bons joueurs qui savent faire la différence sur les côtés. Ça dépendra du travail collectif, c'est ce qui caractérise notre groupe. C'est notre base, c'est sur ça que nous allons essayer de gagner le match de demain. » Marseille a beau lui ressembler, l'Atlético maîtrise tellement son style qu'il ne s'en inquiète pas : ce n'est pas lui qui s'adaptera.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU