Griezmann et Lyon, l'amour de jeunesse contrarié

Griezmann et Lyon, l'amour de jeunesse contrarié©Media365

David HERNANDEZ, publié le mercredi 16 mai 2018 à 09h48

Natif de Mâcon, Antoine Griezmann va disputer la finale de la Ligue Europa à seulement 70km de chez lui et rêve de succès dans le stade de l'OL qui lui a fermé ses portes durant sa jeunesse.

Il y a un peu moins de deux ans, Antoine Griezmann se révélait enfin pleinement sous le maillot de l'équipe de France et endossait ce fameux costume de leader offensif des Bleus. Nous sommes le 26 juin 2016 et l'attaquant de l'Atlético Madrid s'offre un doublé contre l'Irlande en 8emes de finale de son Euro. Le héros de tout un Groupama Stadium et de ses partenaires, à l'image de cette célébration où Dimitri Payet lui embrasse sa chaussure gauche. Deux ans plus tard, les deux internationaux français vont se faire face en finale de la Ligue Europa, toujours au Groupama Stadium. Les deux sont les fers de lance de leur clubs respectifs mais ce dénouement de la petite sœur de la Ligue des Champions a un goût à part pour « Grizou ». Il peut soulever le premier grand trophée de sa carrière chez « lui » enfin presque, lui le natif de Mâcon. « J'ai l'opportunité de gagner la Ligue Europa et je veux vraiment y arriver, a-t-il avoué à l'UEFA. Je ferai tout ce que je peux pour aider mes coéquipiers. »

Sous les yeux de toute sa famille et à 27 ans, Antoine Griezmann veut enfin toucher au gratin européen et enfin réussir son histoire avec Lyon. Son doublé avec la France avait commencé à refermer la cicatrice mais celui qui avoue aujourd'hui être supporter de l'OM, a vécu sous les années dorées de l'OL. « J'allais très souvent à Gerland, j'ai vibré devant les coup-francs de Juninho & les buts de Sonny Anderson ». En témoigne cette fameuse photo où l'on voit le serial buteur colchonero poser avec Sonny Anderson, alors attaquant des Gones. L'histoire aurait pu être encore plus belle si le club de Jean-Michel Aulas ne lui avait pas fermé ses portes. En 2004, la direction lyonnaise le recale durant les détections, la faute à une taille jugée trop petite et à une génération 91 déjà bien dense avec les Lacazette ou Grenier.Direction donc l'Espagne et la Real Sociedad. Au Pays Basque, Griezmann va enfin être comme un poisson dans l'eau dans un pays où la technique prend le dessus sur le physique. Six années sous le maillot de la Real et un duo avec Carlos Vela qui va faire trembler les filets de Liga et d'Europe. D'ailleurs, l'OL s'en souvient bien lors d'un troisième tour préliminaire de Ligue des champions. Face à ses compères de la « Génération 91 » qui s'étaient refusés à lui neuf ans plus tôt, le Basque d'alors a réduit au silence le Stade Gerland, théâtre de ses premiers amours de ballon rond, avec une bicyclette sortie de nulle part. Le début d'une histoire qui roule entre Griezmann et Lyon. Les Marseillais sont prévenus.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU