Football - Ligue europa conférence Qarabağ/Marseille après-match

Ligue europa conférenceKnockout Round Play-offs
Tofiq Bəhramov adına Respublika stadionu - Arbitre B. Frankowski
Nuageux (8°C)
  1. 91′ De La Fuente
  2. 76′ M. Guendouzi
  3. 11′ Gueye
Journaliste : Guillaume Marion

, publié le 24 février

L'Olympique de Marseille, vainqueur 3-0 à Qarabag en barrages retour de Ligue Europa Conférence, n'a pas tremblé.

Fragilisé par le couac subi à domicile contre Clermont dimanche soir en Ligue 1 (0-2), l'OM a su se ressaisir dans le contexte assez bouillant du stade Tofiq Bahramov de Bakou. Face à Qarabag, les hommes de Sampaoli ont démontré une solidarité défensive assez rare cette saison, attaquants compris.

L'ouverture du score de Gueye dès la 12e minute, servi par Payet (0-1), n'a pas suffi à calmer la fougue adverse dans ce barrage retour de la Ligue Europa Conférence. Comme lors de la première manche, les Azerbaïdjanais ont multiplié les offensives de tous les côtés.

Qarabag était récompensé de cette domination de tous les instants quand Wadji a devancé Mandanda. Heureusement pour l'OM, l'attaquant sénégalais a attendu quelques minutes avant d'avouer sa faute, avoir marqué de la main devant le gardien et capitaine marseillais (34e).

Privé de VAR, absente dans la compétition, le trio arbitral a pu prendre la bonne décision, au plus grand soulagement des Olympiens. Cet OM souffrait encore en fin de période mais Mandanda tenait solidement la baraque (44e). Le second acte ne voyait aucun changement dans le scénario.

L'équipe d'Azerbaïdjan poussait de plus belle et l'OM approchait à peine les quarante mètres adverses. Mais quel travail défensif ! Le retour de Kamara comme titulaire a permis au bloc marseillais de prendre encore plus d'épaisseur. Le « Minot » et ses collègues de l'arrière-garde ont réalisé plusieurs sauvetages décisifs protégeant un Mandanda lui aussi très inspiré, comme lors de la première manche au Vélodrome une semaine plus tôt.

Il le prouva encore à la 76e minute en intervenant devant sa ligne. Dans la foulée, Payet trouvait Guendouzi. Des 20 mètres, l'ancien Gunner signait le break d'une frappe du droit (0-2, 77e). Un coup de massue qui éteignait définitivement Qarabag. La cerise sur le gâteau était déposée par De La Fuente, à la réception d'un service d'Ünder (0-3, 90e + 2), pour ce travail bien fait de la part des deux remplaçants au coup d'envoi.

6-1 sur l'ensemble des deux matches, l'OM n'a pas volé sa qualification pour les huitièmes de finale, bien que bousculé pendant 180 minutes. Deux victoires à l'italienne, quoi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.