Ligue Europa Conférence : La police allemande passe à l'action après les violents incidents de Nice-Cologne

Ligue Europa Conférence : La police allemande passe à l'action après les violents incidents de Nice-Cologne©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 05 octobre 2022 à 14h03

La police allemande a mené des perquisitions à Cologne et dans d'autres villes du pays, mercredi, suite aux incidents du 8 septembre dernier entre les supporters de Nice et Cologne.



Comme l'Olympique de Marseille mardi soir en Ligue des Champions contre le Sporting Portugal (4-1) , l'OGC Nice évoluera dans une enceinte à huis clos, le 13 octobre prochain en Ligue Europa Conférence contre l'équipe tchèque de Slovacko. Une sanction qui est la conséquence des incidents survenus le 8 septembre dernier à l'Allianz Riviera avant la première journée de cette C4. De violents affrontements avaient alors eu lieu entre les supporters niçois et ceux du FC Cologne (il y avait eu 1-1 à la fin du match).

Des appartements perquisitionnés dans plusieurs villes allemandes

Depuis ces scènes de chaos déplorables, la police allemande a agi. Elle a mené une série de perquisitions à Cologne ainsi que dans d'autres villes allemandes. Des appartements à Hürth, Pulheim et Bergisch Gladbach ont été perquisitionnés, selon la police de Cologne qui précise avoir mis à exécution des mandats d'arrêt du tribunal d'instance de la ville. En début d'après-midi, elle doit délivrer de plus amples informations.

Ce 8 septembre, plusieurs centaines de supporters cagoulés aux couleurs du club allemand du FC Cologne, sur les plus de 8 000 présents ce soir-là, avaient provoqué de violents incidents avant le coup d'envoi du match. Devant un service d'ordre complètement dépassé, ces « fans » avaient envahi la tribune présidentielle afin d'en découdre avec les supporters niçois. 32 personnes avaient été blessées et quatre hospitalisées. 9 policiers avaient également été touchés, tandis que parmi les supporters allemands se trouvaient des supporters parisiens selon le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzales. Ce dernier avait parlé de « hordes sauvages qui se sont déversées » à Nice. « Il y a eu un comportement inadmissible des supporters allemands », avait lâché le préfet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.